L'industrie du jeu vidéo est devenue la première industrie culturelle mondiale. Les atouts de la Wallonie sont nombreux, notamment sa créativité et ses formations de renommée internationale, qui justement la confronte un phénomène de "brain drain". Pour endiguer cette fuite des talents, Walga, l'Association wallonne des studios de développement de jeu vidéo, avec le soutien de la stratégie numérique Digital Wallonia, a mis en place une stratégie pour développer l'écosystème gaming wallon.

Digital Wallonia fait le point sur le secteur du Gaming au travers de 6 articles :

Le véritable potentiel de notre industrie provient de la qualité des écoles et centres de formation spécialisés dans le développement de jeux vidéo.

Namur


La Haute Ecole Albert Jacquard (Haute Ecole Albert Jacquard) à Namur est reconnue internationalement, au point que les diplômés trouvent facilement un emploi… à l’étranger. La rentrée académique 2021 a vu le nombre d’étudiant.es en seconde et troisième jeu vidéo de l’HEAJ doubler par rapport à l’année précédente.

La création d’un Master dont l’agrément a été obtenu avec l’aide de Walga dans la rédaction du dossier en 2021 se concrétisera par l’ouverture d’une première année de Master à la prochaine rentrée académique en septembre 2022. Cette nouvelle formation accessible aux étudiant.es de toutes les hautes écoles proposant un bachelier en jeu vidéo (ESA Saint Luc Bruxelles) et animation 2D/3D (Campus Mons - HELHa) permettra de mieux former les futurs responsables de production et directeurs de studio. L’aspect "game studies" et R&D appliquée aux besoins de l’industrie sera également proposé grâce à la collaboration avec le Louvain Game Lab (ULouvain).

Namur a aussi sur son territoire l’IMEP, école de musique qui a une section spécialisée dans les musiques de films, dessins animés et jeux vidéo.

Ces compétences sont particulièrement recherchées par les studios, la musique faisant partie intégrante des jeux vidéo. Walga met en relation les étudiant.es des écoles de développement de jeux vidéo, mais aussi les studios, afin de développer des collaborations.

Mons


Mons a été précurseur dans la formation jeu vidéo à destination des demandeurs d’emplois grâce à la collaboration de Technocité et Fishing Cactus. Ces formations ont déjà permis la création de plusieurs start-ups qui progressivement deviennent des studios autonomes. La Helha propose un bachelier en animation 2D/3D et une quatrième année de spécialisation en jeu vidéo. Walga a participé au jury de fin d’année et une convention de collaboration signée en 2021 permettra d’intervenir en cours d’année pour présenter aux étudiant.es l'écosystème gaming wallon, les possibilités de développement de projets et la participation aux événements. Un bachelier en création de jeux vidéo sera également lancé en septembre 2022.

Liège - Luxembourg


Liège et Ciney avec respectivement Technifuturet Technobel, ont aussi donné des formations plus ou moins spécialisées notamment dans la VR. Ces formations ne sont pas encore récurrentes, dépendant des retombées en termes d’emploi et de création d’entreprises. Ces retombées seront significatives lorsque tous les outils d’accompagnement et de financement seront opérationnels.

Charleroi


D’autres villes comme Charleroi réfléchissent actuellement à la création de formation jeu vidéo. Walga les conseille afin de trouver des matières complémentaires aux formations existantes dans les autres villes. Un projet prévu avec l’Université Ouverte et le Master de l’HEAJ devrait être organisé dans les locaux de Tamines, qui fait partie de Charleroi-Métropole.

À propos de l'auteur.

Pascal Balancier


Agence du Numérique