L'étude de l'AdN propose notamment aux entreprises wallonnes un cadre méthodologique leur permettant de prendre en compte les dimensions Green IT et IT 4 Green dans leur démarche de transformation environnementale. Le modèle explique l’importance de mettre en place des actions sur trois niveaux qui sont : le choix des technologies numériques, leurs différents usages et les changements structurels qui en résultent.

L'Agence du Numérique a été mandatée en 2021, par le Ministre de l'Economie et du Numérique, pour la réalisation d'une étude sur les impacts environnementaux et climatiques des outils numériques en vue de proposer des pistes de recommandations, dans le cadre de Digital Wallonia.

Ce dossier divisé en plusieurs articles présente les différentes parties de l'étude :

Transformation environnementale : toujours avantageuse pour les entreprises


Vous êtes une entreprise wallonne qui souhaite s'inscrire dans une transformation environnementale? Saviez-vous que la prise en compte du volet écologique peut vous apporter plusieurs avantages comme :

  • Une importante réduction des coûts liés à l'énergie et à une utilisation plus optimisée des ressources et matériaux.
  • Une meilleure anticipation de potentiels incidents ayant un impact direct sur la santé mentale et physique de vos collaborateurs.
  • Une image de marque plus concurrentielle et en accord avec les priorités de son temps.
  • Une facilité à conquérir de nouveaux marchés et un argument de taille pour mieux fidéliser vos clients.
  • Une rentabilité supérieure grâce à l'optimisation des processus.
  • Une préparation aux futures législations et demandes du marché.
  • Une culture d'entreprise qui porte des valeurs fortes et éco-responsables.

Les avancées technologiques du numérique fournissent aujourd'hui tous les outils indispensables pour réussir une transformation adaptée à votre réalité et à vos enjeux. Cependant, que vous soyez une entreprise qui développe ou qui utilise des technologies numériques, vous devez mettre en place toute une stratégie de transformation environnementale.

Cela implique une réflexion sur le fonctionnement même de vos activités ainsi qu'une mobilisation active de vos collaborateurs. Elle doit être conduite dans le temps en fonction de l'évolution des besoins de vos activités, de vos collaborateurs, de vos parties prenantes et de vos marchés cibles.

Pour cela, un processus en 4 étapes s'impose :

  1. Réaliser un audit global et mesurer l'impact environnemental de vos activités, de vos consommations et de vos modes de fonctionnement.
  2. Identifier les activités, les consommations et les modes de fonctionnement à améliorer pour réduire votre empreinte écologique tout en générant une opportunité pour votre entreprise.
  3. Mettre en place des actions concrètes dans un plan stratégique adapté à la réalité de votre entreprise et pouvant être porté par vos collaborateurs.
  4. Si votre entreprise souhaite être encore bien plus mobilisée dans une réflexion écologique qui dépasse les murs de son organisation, elle peut, dans ce cas, compenser l'empreinte carbone qu'elle génère. Pour cela, elle peut mener des actions profitables pour l'environnement comme  planter des arbres ou  parrainer des initiatives caritatives ou de recherche visant à protéger la biodiversité, le climat et les écosystèmes terrestres ou marins.

Une méthodologie guider et inspirer les entreprises


Le numérique est un facteur qui peut accélérer votre transformation et vous offre une multitude d'opportunités concurrentielles et économiques. L'étude numérique et environnement vous propose un cadre méthodologique afin de vous guider et vous faire poser les bonnes questions pour une transformation environnementale réussie. Pour cela, deux modèles vous sont présentés.

Le but est de vous donner des conseils sur l'utilisation optimale du numérique dans une optique Green IT et IT 4 Green tout en réduisant les effets contre-productifs comme les effets rebonds.

Modèle de Hilty


Basé sur un modèle scientifique reconnu et validé, le modèle de Hilty offre une grille de lecture vous permettant dans une logique :

  • Green IT, de réduire l'empreinte écologique causée par les technologies numériques que vous utilisez ou que vous développez dans le cadre des activités de votre entreprise. Il s'agit entre autres d’éco-conception, d’obsolescence programmée, de chaines de valeur vertes ou encore d’allongement de la durée de vie des technologies numériques.
  • IT 4 Green, de saisir toutes les opportunités du numérique pour accélérer votre transformation environnementale d'une manière optimisée et moins coûteuse. Ces opportunités inscrivent votre entreprise dans des démarches écologiques, circulaires et fonctionnelles. Elles vous permettront par exemple d'optimiser le traitement de vos déchets, de réduire vos factures d'énergie voire encore de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Adapté du modèle Hilty. Digital Wallonia (Etude Environnement et Numérique AdN Digital Wallonia)

Pour une transformation environnementale réussie, l'entreprise doit mettre en place des actions sur les trois niveaux suivants.

Choix des technologies numériques

L'impact environnemental et carbone diffère d'une technologie numérique à une autre. Le but est de prendre conscience de l'impact généré sur l'ensemble du cycle de vie afin de le réduire d'une manière optimale et adaptée à la réalité de votre entreprise (logique Green IT). En fonction de vos activités, votre entreprise peut avoir besoin de différents équipements par rapport à une autre. L'entreprise optera pour les meilleurs équipements qui répondent le mieux à ses besoins.

Cependant, elle peut porter une réflexion sur l'empreinte environnementale des équipements qu'elle choisit sur base des critères suivants :

  • La rareté et la quantité des sources d'énergies primaires, calculées en mégajoules, comme l'hydro-énergie, l'énergie fossile, la biomasse ou encore l'énergie solaire.
  • La quantité de GES, calculée en Kg CO2e, émise dans les airs.
  • La quantité en m3 d'eau consommée.
  • L'écotoxicité terrestre et marine générée par les produits toxiques utilisés pour la fabrication, la distribution et le traitement des équipements de fin de vie.
  • La rareté et la quantité des ressources minérales et fossiles non-renouvelables.
  • Les superficies de sols mobilisées pour la fabrication, le stockage et le traitement des équipements, notamment les sols fertiles qui auraient pu héberger des activités agricoles ou des espaces de biodiversité.
  • L'utilisation  de certains polluants présents dans les airs, qui accentuent l'acidité des sols et des eaux.
  • La quantité d'azote émise dans l'air.

Alors comment faire pour choisir les technologies numériques sur base de ces critères ? Sont-ils toujours disponibles pour comparer concrètement entre les différentes possibilités qui s'offrent à votre entreprise ?

Pour effectuer le bon choix, votre entreprise doit tenir compte des éléments suivants :

  • L'équipement non acheté reste celui qui pollue le moins. Votre entreprise, doit dans la mesure du possible, prolonger l'utilisation des technologies dont elle dispose si ces dernières proposent des niveaux équivalents de performance. Elle peut aussi se tourner vers des systèmes de leasing en fonction de ses besoins.
  • Opter pour des équipements recyclés ou reconditionnés.
  • Choisir des équipements éco-conçus et qui respectent des critères d'écolabels bien spécifiques en termes d'utilisation de matériaux, de polluants, de consommation énergétique et de stockage de données.
  • Se tourner vers des équipements facilement réparables avec une disponibilité des pièces détachées.
  • Opter pour les logiciels libres.
Conseils pour la Transformation Green IT (Etude AdN pour Digital-Wallonia)

Différentes applications du numérique

Si certaines technologies peuvent induire des dépendances ou des sur-utilisations (logique Green IT), d'autres peuvent être, si elles sont correctement appliquées et utilisées dans votre entreprise, une réelle opportunité d'optimiser les processus et de substituer un procédé, un usage ou un mode de fonctionnement par un autre qui serait à moindre impact environnemental (logique IT 4 Green).

Dans cette optique, votre entreprise doit se poser les questions suivantes:

  • Quel usage fait-elle de ses équipements?
  • Peut-elle les réutiliser pour d'autres activités ?
  • A défaut d'investir dans de nouvelles technologies, peut-elle les optimiser pour garantir une performance plus importante ?
  • Quelle est la durée estimée de l'utilisation de l'équipement ?
  • Quels sont les processus substitués et optimisés grâce à vos technologies numériques ?
Conseils pour une application optimale et plus durable du numérique (Etude AdN pour Digital Wallonia)

Changements structurels accompagnant l'usage du numérique

Les réductions de coûts et diverses opportunités générés par le numérique peuvent inciter votre entreprise à développer de nouvelles activités avec le même impact environnemental. Il est important de prendre en compte les effets rebonds qui accompagnent les changements structurels induits par la mise en place de technologies numériques (logique Green IT).Toutefois, les avancées technologiques, dans une logique IT 4 Green, peuvent aussi faciliter le développement de nouveaux modes de production et de consommation plus durables et circulaires.

C'est pour cela que votre entreprise doit tenir compte des changements qui doivent s'opérer dans son fonctionnement, notamment pour anticiper :

  • Le risques actuels et futurs en lien avec l'utilisation de l'équipement, comme une perte de performance de vos collaborateurs, une résistance au changement, un stockage plus important de données nécessitant un traitement récurrent, l'évolution des législations, ...
  • L'évolution des techniques de production dans une logique d'industrie 4.0 ou 5.0, des nouvelles manières de consommer, d'acheter, de recycler et d'interagir, notamment avec l'évolution de nouveaux modèles économiques basés sur les principes d'économie circulaire et fonctionnelle.
Conseils pour réussir les changements structurels qui accompagnent la mise en place du numérique (Etude AdN pour Digital Wallonia)

Modèle Eviter, Réduire, compenser (ERC)


Adaptée d'une méthodologie mise en place par le gouvernement français afin d'évaluer l'impact environnemental de tout projet ou de toute activité, le bilan de séquence éviter, réduire, compenser ERC vous propose des pistes de réflexions pour réussir votre transformation environnementale grâce au Green IT et à l'IT 4 Green.

Que vous soyez dans une optique de développement ou d'utilisation de technologies numériques, les activités de votre entreprise génèrent un certain impact environnemental. Il faut partir avec le principe que certains impacts peuvent être réduits ou évités quand cela est possible. D'autres par contre sont plus difficiles à éliminer s'ils représentent le coeur même de votre activité. Dès lors, la réalisation d'un diagnostic complet de l'ensemble de vos processus et de vos modes de fonctionnement permet à votre entreprise d'identifier les activités annexes qu'elle peut adapter, modifier ou substituer.

Une transformation environnementale réussie commence en premier lieu avec une logique Green IT. Si votre entreprise peut investir dans un système énergétique plus efficient pour réduire ses consommations, elle ne peut en aucun cas impacter ou réduire son activité de production pour devenir plus durable. Suivant cette logique, elle doit mettre en place une série de petites actions faciles, rapides et peu coûteuses.

Par exemple, elle peut sensibiliser ses collaborateurs à éviter certains modes de fonctionnement en les encourageant à :

  • Mieux traiter leurs mails (suppression de mails inutiles, se désabonner de newsletters non lues, favoriser un lien cloud à une pièce jointe, rationaliser le nombre de mail envoyé par jour, ...).
  • Rationaliser l'impression de pages (choisir un papier plus durable, limiter le nombre d'imprimantes, n'imprimer que ce qui ne peut être utilisé en version numérique, ...).
  • Eteindre les lampes d'espaces non utilisés, mais aussi des équipements comme les écrans, les machines à café, les multiprises, ...
  • Favoriser quand cela est possible une organisation hybride grâce au télétravail et à l'organisation de réunion en mode virtuel quand la présence physique n'est pas indispensable.
  • Réduire le nombre de poubelle par étage.

Une fois que ces changements internes s'opèrent, votre entreprise peut s'attaquer à la réduction de l'empreinte environnementale de ses activités coeur de métier sans pour autant impacter sur sa performance. Pour cela, elle doit mener des réflexions pour optimiser ses processus grâce au numérique.

Voici des exemples d'optimisation qu'elle peut mettre en place moyennant un investissement :

  • Utilisation de machines de production qui traitent de nouveaux matériaux ou des matériaux recyclés.
  • Intégration dans les chaines de production de modules réduisant les déchets de fabrication ou qui optimisent la réutilisation optimale des matières premières.
  • Révision du système énergétique en utilisant des sources d'énergies plus durables et recyclables.
  • Un meilleur choix des matières premières utilisées.
  • Un traitement plus responsable des déchets en fin de vie, que ce soit ses produits ou ses équipements de fonctionnement.
  • Un meilleur choix des technologies numériques utilisées (plus éco-conçues, reconditionnées, partagées et réutilisées).
  • Des bâtiments plus efficients.

Pour finir, si votre entreprise a pour mission de proposer des produits ou services ayant une valeur ajoutée à la biodiversité et au climat, son existence même permet de compenser, en moins en partie, l'empreinte environnementale qu'elle génère. Si cela n'est pas le cas mais que vous souhaitez tout de même vous investir dans la la protection environnementale, votre entreprise peut dans ce cas :

  • Planter des arbres.
  • Acquérir des terrains pour en faire des écosystèmes de biodiversité.
  • Soutenir des projets de recherche dans la protection animale et des écosystèmes terrestres et marins.
  • Soutenir des associations caritatives au service de l'écologie.
  • Soutenir des entreprises ou startups qui proposent des solutions numériques ou de low tech profitables à l'écologie.
Adapté du bilan de séquence Eviter, réduire, Compenser (Etude AdnN pour Digital Wallonia)

Pour plus d'information sur ce sujet.

Tout un écosystème wallon pour vous aider à réussir votre transformation

Vous souhaitez vous lancer ?

Consultez le programme Green IT 4 Green de Digital Wallonia pour avoir le listing des organismes qui peuvent vous inspirer, vous conseiller et vous accompagner dans vos réflexions et actions à mettre en place comme par exemple lInstitut Numérique Responsable en Belgique  et le .

À propos de l'auteur.

Djida Bounazef


Agence du Numérique