Afin de mieux comprendre les enjeux de la S3 et le rôle important du numérique, l’AdN propose un dossier reprenant 4 publications. Ce deuxième article est consacré au numérique, clé de la réussite du déploiement de la stratégie de spécialisation intelligente (S3)

Le Gouvernement wallon a approuvé en février 2021 la nouvelle stratégie de spécialisation intelligente (S3) pour 2021-2027. Cette stratégie s'articule autour de 5 domaines d'innovation stratégique. Elle définit l'ensemble des actions à mettre en œuvre afin d'amplifier la recherche et l'innovation dans des niches de spécialisation tout en assurant la montée de puissance de nouvelles expertises.

Pilotée par l'Agence du Numérique (AdN), la SOWALFIN et le Service Public de Wallonie(SPW), la S3 définit les efforts et orientations de la politique industrielle et d’innovation de la Wallonie pour les années à venir.

L'Agence du Numérique propose un dossier en 6 parties pour comprendre cette stratégie et le rôle que le numérique y joue:

Les technologies numériques sont un levier clé et transversal de réussite du déploiement la nouvelle stratégie de spécialisation intelligente. La croissance de l’économie wallonne passe par le développement d’écosystèmes numériques wallons spécialisés intégrant offre et demande au niveau des 5 domaines d’innovation stratégiques.

Il est important de considérer qu’une série de dimensions sont transversales aux DIS. Même lorsqu’elles n’apparaissent pas en tant que telles mais sont des ingrédients critiques de chaque DIS. Il s’agit de:

  • La transition vers une économie bas-carbone: l’utilisation efficiente de l’énergie est un moteur de compétitivité pour les entreprises, tout comme la réduction de leur empreinte environnementale ou la capacité de répondre à de futures normes et exigences plus strictes;
  • L’innovation organisationnelle et en matière de modèles d’affaires: nouvelles formes d’entrepreneuriat, de créativité et de design, de gestion de l’innovation, et nouveaux modes de management participatifs et en ligne, mise en avant de la responsabilité sociétale des entreprises;
  • L'utilisation et le développement des technologies numériques.

Le numérique, levier de réussite et de croissance

Les technologies numériques sont à n’en pas douter un facteur important de réussite du déploiement des différents DIS, et dans certains cas, une condition sine qua non de succès. Si le numérique n’est pas forcément une finalité, son utilisation joue un rôle crucial dans le développement de l’économie wallonne, de ses secteurs clés et de ses pépites. Au-delà de l’économie, le numérique représente un facilitateur apportant des réponses aux défis sociétaux et territoriaux. En la matière, la Wallonie compte un peu plus de 2.300 entreprises proposant des solutions numériques. Différents écosystèmes technologiqu**es** (internet des objets, intelligence artificielle, …) et thématiques (industrie 4.0, santé, …) ressortent du lot.

Par ailleurs, toute une dynamique régionale gravite autour de ces écosystèmes afin de les soutenir et les accompagner, tant dans une démarche de transformation numérique que dans le développement d’innovations dans des technologies numériques. La Wallonie dispose d’un nombre important de startups, scaleups et de spinoffs proposant des solutions numériques. Cela montre tout le potentiel wallon à développer des solutions numériques à forte valeur ajoutée dans les années à venir.

En plus de son rôle de levier pour la mise en œuvre des DIS, le secteur numérique lui-même doit aussi être vu comme facteur de croissance. Les innovations numériques développées en Wallonie peuvent être exportées et contribuer à un secteur numérique wallon à haute valeur ajoutée.

En conséquence, tout DIS comportera des domaines de spécialisation numériques wallons. Trois de ceux-ci sont transversaux par nature:

D‘autres technologies numériques visent plus particulièrement certains DIS : blockchain, simulation et jumeaux numériques, AR/VR, etc.

Des atouts à renforcer

L’intégration du numérique dans le déploiement des DIS et la croissance de l’économie wallonne passe par le développement d’un écosystème numérique wallon fort, et donc sur celui de l’offre et de la demande en parallèle, ce qui implique le renforcement de l’animation, de la structuration et de l’accompagnement du secteur via la stratégie Digital Wallonia.

Une partie non négligeable de la réussite de la S3 passe donc également par l’accroissement de la maturité numérique des entreprises wallonnes. Ces dernières ont vu leur score global moyen progresser en la matière depuis les deux dernières années. Le score se situe désormais à 30 sur 80 (+ 5 points), la médiane étant désormais à 35 (+10 points).

Si la plupart des indicateurs de maturité numérique des entreprises wallonnes sont à la hausse, certaines faiblesses doivent encore être déplorées (industrie du futur, cybersécurité, formation digitale, e-commerce par exemple). En effet, un nombre encore conséquent d’entreprises continuent à avoir des scores très faibles de 0 à 20. Ces entreprises (28%) sont considérées comme étant en fracture numérique. Il sera donc nécessaire de renforcer les initiatives de diffusion de ces technologies au sein du tissu économique wallon, afin qu’un maximum de nos entreprises puisse en saisir toutes les opportunités.

À propos de l'auteur.

Renaud Delhaye


Agence du Numérique