A quatre mois d’intervalle, la Commission européenne a publié trois stratégies sur l’écologie (le Green Deal), le numérique et l’industrie. Elles sont liées et ont pour objectifs la neutralité climatique et le leadership numérique de l’Europe. Décryptage et vision par l’AdN dans le cadre de Digital Wallonia. 1ère partie : présentation des trois stratégies.

L'actualité sur les impacts économiques, sociaux et environnementaux de la pandémie mondiale du COVID19 ouvre la voie pour redessiner le monde de demain. L'Union Européenne (UE) avait déjà commencé ce travail avec la publication de 3 stratégies et feuilles de route liant écologie, industrie et numérique.

En effet, dans ses orientations politiques, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a déclaré que l’Europe devait conduire la transition vers une planète saine et un nouveau monde numérique. Dans ce schéma, la transformation écologique et la transformation numérique constituent deux défis indissociables.

L'Agence du Numérique propose un dossier en de 4 parties pour décrypter les propositions de l'Europe :

Ce décryptage s'inscrit dans la perspective de la mise en oeuvre de la stratégie numérique Digital Wallonia dont les points de convergence avec les priorités européennes sont nombreux.

Ecologie, industrie et numérique : 3 stratégies fortement liées


Trois communications fixent l’ambition, le rythme à adopter et la voie à suivre pour les années à venir de l'Europe. Ecologie et numérique y sont intimement liés. L’ampleur et la profondeur, l’échelle et la vitesse, la nature et la nécessité de cette double transition sont sans précédent.

La 1ère communication, le Green Deal européen, a été publiée par la Commission Européenne fin 2019. Il s’agit d’une feuille de route ayant pour objectif de rendre l’économie de l’Union durable, en transformant les défis climatiques et environnementaux en opportunités et en garantissant une transition juste et inclusive.

Pour renforcer son positionnement sur ce sujet, la Commission publie, dans la foulée, deux autres communications:

  • Façonner l'avenir numérique de l'Europe afin d'envisager une transition numérique inclusive, privilégiant les personnes et ouvrant de nouvelles opportunités pour les entreprises ainsi que des solutions numériques essentielles pour lutter contre le changement climatique et réaliser la transition écologique.
  • Nouvelle stratégie industrielle pour une Europe compétitive à l'échelle mondiale afin de relever le double défi de la transformation écologique et numérique au niveau de l'industrie.

Présentation des 3 stratégies


Green Deal européen

Cette stratégie de croissance a pour objectif de transformer l’Europe en une société juste et prospère, dotée d’une économie moderne efficace dans l’utilisation des ressources, compétitive et caractérisée par l’absence d’émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050 et dans laquelle la croissance économique sera dissociée de l’utilisation des ressources.

Le Green Deal fait partie intégrante de la stratégie de cette Commission visant à mettre en œuvre le programme des Nations unies à l’horizon 2030 et ses objectifs de développement durable.

Pacte vert pour l'Europe

Pour mettre en oeuvre cette stratégie, la Commission souligne l'importance de repenser les politiques en matière d’approvisionnement en énergie propre pour l’ensemble de l’économie, en matière d’industrie, de production et de consommation, de grandes infrastructures, de transports, d’alimentation, d’agriculture, de construction, de fiscalité et de prestations sociales.

Selon la Commission, les technologies numériques s’avèrent d’une importance cruciale pour atteindre les objectifs fixés par le Green Deal en matière de développement durable, et ce dans une grande variété de secteurs.

Elles devront être développées afin d'accélérer et optimiser l’impact des politiques de lutte contre le changement climatique et de protection de l’environnement. Au travers d'infrastructures numériques et de solutions d’intelligence artificielle solides, l'Europe doit pouvoir:

  • prendre des décisions fondées;
  • renforcer sa capacité de comprendre;
  • relever les défis environnementaux.

Les technologies citées dans le Green Deal sont notamment:

  • l'intelligence artificielle,
  • la 5G,
  • l’informatique en nuage,
  • les super-calculateurs,
  • le traitement des données à la périphérie (Edge Computing),
  • l’internet des objets.

La transformation numérique est un catalyseur essentiel du changement. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que le secteur du numérique est lui même un grand consommateur d'énergie et de ressources naturelles. L'amélioration de ses performances dans les domaines de l’efficacité énergétique et de l’économie circulaire est aussi un grand défi du Green Deal.

Façonner l'avenir numérique de l'Europe

Cette stratégie cible un numérique accessible à tous, privilégiant les personnes et ouvrant de nouvelles opportunités pour les entreprises. Les solutions numériques doivent également être essentielles pour lutter contre le changement climatique et réaliser la transition écologique.

Pour en savoir plus : Comprendre la dynamique numérique de l'Europe.

Au cours des cinq prochaines années, la Commission se concentrera sur trois objectifs clés pour que les solutions numériques aident l’Europe à poursuivre sa propre voie vers une transformation numérique qui profite aux citoyens tout en respectant les valeurs européennes.

  1. La technologie au service des personnes : 
  2. investir dans les compétences numériques pour tous les Européens,
  3. protéger les gens contre les cyber-menaces,
  4. veiller au développement de l'intelligence artificielle en respectant les droits des personnes,
  5. accélérer le déploiement du haut débit ultra-rapide pour les foyers, les écoles et les hôpitaux,
  6. étendre la capacité de super-informatique de l'Europe pour développer des solutions innovantes pour la médecine, les transports et l'environnement.
  • Une économie juste et compétitive :
  • faciliter l'accès au financement et au développement des startups et PME innovantes et à croissance rapide,
  • renforcer la responsabilité des plateformes en ligne et clarifier les règles relatives aux services en ligne,
  • s'assurer que les règles de l'UE sont adaptées à l'objectif de l'économie numérique,
  • veiller au respect des règles de concurrence pour toutes les entreprises en Europe à des conditions équitables,
  • accroître l'accès à des données de haute qualité tout en garantissant la protection des données personnelles et sensibles.
  • Une société ouverte, démocratique et durable :
  • utiliser la technologie pour aider l'Europe à devenir neutre sur le plan climatique d'ici 2050,
  • réduire les émissions de carbone du secteur numérique,
  • donner au citoyen un meilleur contrôle et une meilleure protection de ses données,
  • créer un espace européen de données sur la santé pour favoriser la recherche, le diagnostic et le traitement ciblés,
  • lutter contre la désinformation en ligne et favoriser un contenu médiatique diversifié et fiable.
  • C'est sur ce dernier volet que sera consacré le dossier de l'AdN. En tant que puissants vecteurs de la transition écologique, les solutions numériques devront:

    Une nouvelle stratégie industrielle pour une Europe verte et numérique, compétitive à l'échelle mondiale

    L'Europe a besoin d’une nouvelle voie industrielle, qui soit à la hauteur des ambitions d’aujourd’hui et des réalités de demain. Cette stratégie repose sur la capacité de l’industrie européenne de conduire la double transition et de stimuler sa compétitivité.

    La CE met l’accent sur les écosystèmes industriels, en tenant compte de tous les acteurs d’une chaîne de valeur. Cette nouvelle approche reflète la nécessité de trouver de nouveaux modes de pensée et de travail pour conduire la double transition.

    Les trois moteurs de la transformation de l'industrie européenne :

    Les 3 moteurs de la transformation de l'industrie européenne

    Sept facteurs ont été identifiés comme essentiels pour permettre la réalisation de la double transition vers la neutralité climatique et le leadership numérique:

    1. garantir la sécurité pour l’industrie: un marché unique approfondi et plus numérique,
    2. maintenir une concurrence équitable à l’échelle mondiale,
    3. soutenir l’industrie sur la voie de la neutralité climatique,
    4. mettre en place une économie plus circulaire,
    5. intégrer un esprit d’innovation industrielle,
    6. recruter une main-d’œuvre qualifiée et reconvertie,
    7. investir et financer les transitions.

    Conclusion


    Ces 3 stratégies publiées par la Commission Européenne se présentent comme des notes d'orientation. Chacune des stratégies est constituées de plusieurs éléments devant encore être détaillés. Il est cependant évident que les deux transformations, numérique et écologique, sont indissociables et incontournables pour redessiner le monde de demain.

    Néanmoins, contrairement à la transformation écologique, le numérique reste un outil et non une fin en soi. Les technologies numériques ne résoudront pas tous les problèmes, mais rendront possibles des choses inconcevables pour la génération précédente.

    Cette position est également celle de la CE qui souligne que le succès de la stratégie numérique de l’Europe sera mesuré à l’aune de notre capacité à mettre ces outils au service de la fourniture de biens publics aux Européens.

    La CE a déjà bien avancé sur les contours du monde de demain, notamment pour transformer l'ensemble de l'UE en un marché durable et compétitif.

    Pour en savoir plus

    Green Deal européen et numérique (2/4). Transformation numériqueGreen Deal européen et numérique (3/4). Initiatives numériques wallonnesGreen Deal européen et numérique (4/4). Solutions numériques wallonnes

    À propos de l'auteur.

    Fanny Deliège


    Agence du Numérique