A quatre mois d’intervalle, la Commission européenne a publié trois stratégies sur l’écologie (le Green Deal), le numérique et l’industrie. Elles sont liées et ont pour objectifs la neutralité climatique et le leadership numérique de l’Europe. Décryptage et vision par l’AdN dans le cadre de Digital Wallonia. 2ème partie : la transformation numérique, catalyseur essentiel du changement.

L'actualité sur les impacts économiques, sociaux et environnementaux de la pandémie mondiale du COVID19 ouvre la voie pour redessiner le monde de demain. L'Union Européenne (UE) avait déjà commencé ce travail avec la publication de 3 stratégies et feuilles de route liant écologie, industrie et numérique.

En effet, dans ses orientations politiques, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a déclaré que l’Europe devait conduire la transition vers une planète saine et un nouveau monde numérique. Dans ce schéma, la transformation écologique et la transformation numérique constituent deux défis indissociables.

L'Agence du Numérique propose un dossier en de 4 parties pour décrypter les propositions de l'Europe :

Ce décryptage s'inscrit dans la perspective de la mise en oeuvre de la stratégie numérique Digital Wallonia dont les points de convergence avec les priorités européennes sont nombreux.

Transformation numérique, un catalyseur essentiel du changement


Selon la Commission, les technologies numériques s’avèrent d’une importance cruciale pour atteindre les objectifs fixés par le Green Deal en matière de développement durable et ce dans une grande variété de secteurs.

Le secteur numérique contribuera au Green Deal, à la fois en tant que source de solutions technologiques propres, mais aussi en réduisant sa propre empreinte carbone.

Cette partie a donc pour objectif de mettre en évidence les liens entre numérique et les 8 piliers du Green Deal identifié dans les 3 stratégies : le Green Deal (GD) lui même, ainsi que la stratégie numérique (SN) et la stratégie industrielle (SI) de l'Europe. Dans ces publications la CE a déjà identifié pas moins de 27 actions liées au secteur du numérique.

Solutions numériques pour mettre en oeuvre le Green Deal


Pilier 1. Renforcer l’ambition climatique de l’UE pour 2030 et 2050

Chiffre(s) : les politiques actuelles ne permettront de réduire les émissions de gaz à effet de serre que de 60 % d’ici 2050.

Objectif(s) : parvenir à la neutralité climatique d’ici 2050.

Solutions et actions liées au numérique identifiées par la Commission :

  1. Développer et augmenter l'accès aux données pour que les investisseurs, les compagnies d’assurances, les entreprises, les villes et les citoyens puissent mettre au point des instruments permettant d’intégrer le changement climatique dans leurs pratiques de gestion des risques (GD).
  2. Rendre les centres de données neutres sur le plan climatique, durables et à haute efficacité énergétique au plus tard en 2030 (SN).
  3. Mettre en place des mesures de transparence sur l’empreinte environnementale des opérateurs de télécommunications (SN).

Pilier 2. Fournir de l'énergie propre, abordable et sûre

Chiffre(s) : la production et la consommation d’énergie de l’ensemble des secteurs économiques représentent plus de 75 % des émissions de gaz à effet de serre de l’UE.

Objectif(s) : mettre en place un secteur de l’énergie reposant largement sur les sources renouvelables, tout en abandonnant rapidement le charbon et en décarbonant le gaz.

Solutions et actions liées au numérique identifiées par la Commission :

  1. Favoriser le déploiement de technologies et d’infrastructures innovantes, comme les réseaux électriques intelligents, les réseaux de distribution d’hydrogène ou le captage, le stockage et l’utilisation du carbone, le stockage de l’énergie, permettant également l’intégration sectorielle (GD).
  2. Veiller à ce que le marché de l’énergie européen soit pleinement intégré, interconnecté et numérisé, et ce dans le respect de la neutralité technologique (GD).
  3. Développer des technologies numériques permettant de surveiller et optimiser l’utilisation de l’énergie et des ressources naturelles (GD).
  4. Accroître l’efficacité énergétique et réduire la consommation de combustibles fossiles en adoptant une approche plus intégrée du cycle de vie des produits (SN).
  5. Mieux connecter les systèmes électriques d’Europe - Un espace européen commun de données relatives à l'énergie (SN).

Pilier 3. Mobiliser l’industrie pour une économie propre et circulaire

Chiffre(s) : l’industrie européenne représente 20 % des émissions de gaz à effet de serre de l’UE.

Objectif(s) : l’engagement plein et entier des acteurs de l’industrie dans une économie circulaire et neutre pour le climat

Solutions et actions liées au numérique identifiées par la Commission :

Toutes les chaînes de valeur industrielles devraient :

  1. Développer des technologies à faibles émissions et des solutions technologiques propres et abordables permettant de réduire leur empreinte carbone et accélérer la transition (GD & SI).
  2. Développer une approche totalement intégrée du cycle de vie, de la conception jusqu’aux produits finaux et à la fin de vie (SN).
  3. Améliorer la disponibilité d’informations sur les caractéristiques des produits vendus. Par exemple, les produits pourraient être dotés d’un passeport électronique qui fournirait des informations sur: origine, composition, possibilités de réparation et démontage et traitement en fin de vie (GD).
  4. Développer de nouveaux modèles commerciaux qui soutiennent la décarbonisation de notre économie (SI).
  5. Coopérer avec différents acteurs pour créer des marchés porteurs pour les technologies propres. L'Europe doit devenir le leader mondial en la matière (SI).

L'Europe, les pays et/ou les régions devraient :

  1. Lancer une plateforme pour une transition juste visant à offrir un soutien technique et des services de conseil aux régions et aux industries à forte intensité de carbone (SI).
  2. Encourager les secteurs industriels à définir leurs propres feuilles de route en faveur de la neutralité climatique ou du leadership numérique (SI).
  3. Soutenir les partenariats public-privé afin d’aider l’industrie à mettre au point les technologies nécessaires à la réalisation de ses objectifs (SI).

Spécifiques à des secteurs :

  1. Au niveau du secteur de la santé (SN) :
  2. numériser les dossiers médicaux et les rassembler dans un espace européen des données pour permettre un traitement plus efficace des principales maladies chroniques.
  3. rendre accessible à tous et de manière égale les services de santé de qualité pour tous les citoyens.
  • Mettre en place une gestion des équipements TIC totalement circulaire: faire en sorte que les appareils soient conçus de manière à améliorer leur durabilité et à faciliter leur entretien, leur désassemblage, leur réutilisation et leur recyclage. Elle comprendra un droit à la réparation ou à la mise à niveau des appareils électroniques afin d’en prolonger la durée de vie et d’éviter l’obsolescence programmée (2021) (SN).
  • Une stratégie de l’UE en matière d’acier propre et une stratégie relative aux produits chimiques pour la durabilité (SI).
  • Pilier 4. Construction et rénovation économes en énergie et en ressources

    Chiffre(s) : les bâtiments représentent également 40 % de la consommation d’énergie. Aujourd’hui, le taux annuel de rénovation du parc immobilier varie de 0,4 à 1,2 % dans les États membres.

    Objectif(s) : améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments et rendre le coût des énergies abordable.

    Solutions et actions liées au numérique identifiées par la Commission : déboucher sur une numérisation du parc immobilier, des bâtiments neufs et rénovés en faveur, notamment, d'une meilleure efficacité énergétique (GD).

    Pilier 5. Accélérer la transition vers une mobilité durable et intelligente

    Chiffre(s) : les transports représentent 25% des émissions de gaz à effet de serre de l’UE.

    Objectif(s) : réduire les émissions du secteur des transports de 90 % d’ici à 2050.

    Solutions et actions liées au numérique identifiées par la Commission :

    1. Favoriser une mobilité multimodale automatisée et connectée, conjointement avec les systèmes de gestion du trafic intelligents (GD).
    2. Mettre l’accent sur les industries de la mobilité durable, connectée et intelligente (SI).

    Pilier 6. "De la ferme à la table", un système alimentaire juste, sain et respectueux de l’environnement

    Objectif(s) : Constituer désormais la norme mondiale en matière de durabilité

    Solutions et actions liées au numérique identifiées par la Commission :

    1. Déboucher sur des pratiques durables, comme l’agriculture de précision (GD et SN).
    2. Mieux informer les consommateurs, y compris par voie numérique, sur des aspects spécifiques tels que l’origine, la valeur nutritionnelle et l’empreinte écologique des denrées alimentaires (GD).

    Pilier 7. Préserver et rétablir les écosystèmes et la biodiversité

    Objectif(s) : Proposer des objectifs mondiaux de protection de la biodiversité et des engagements visant à répondre aux causes de la perte de biodiversité dans l’UE, étayés par des objectifs mesurables.

    Solutions et actions liées au numérique identifiées par la Commission :

    1. Mettre au point un modèle numérique de la Terre de grande précision (GD).
    2. Destination Terre, une initiative visant à mettre au point un modèle numérique de haute précision de la Terre (un «jumeau numérique» de notre planète) qui améliorerait les capacités européennes de prévision et de gestion de crise en matière d’environnement (à partir de 2021).

    Destination Terre, une initiative visant à mettre au point un modèle numérique de haute précision de la Terre (un «jumeau numérique» de notre planète) qui améliorerait les capacités européennes de prévision et de gestion de crise en matière d’environnement (à partir de 2021).

    Pilier 8. Une ambition "zéro pollution" pour un environnement sans substances toxiques

    Objectif(s) : adopter en 2021 un plan d’action "zéro pollution" pour l’air, l’eau et les sols.

    Solutions et actions liées au numérique identifiées par la Commission : surveiller à distance la pollution de l’air, des sols et de l’eau (GD).

    Conclusion


    Les technologies numériques sont essentielles pour atteindre les objectifs fixés dans le Green Deal, c'est-à-dire devenir neutre sur le plan climatique d'ici 2050. Les solutions numériques favorisant la diminution des externalités environnementales de l'économie européenne sont diverses et nombreuses. A contrario, le numérique est lui-même une source d'externalités négatives importante.

    Le enjeu est donc double au niveau du secteur du numérique. Il faut non seulement réduire son impact, mais aussi pouvoir mieux identifier les solutions numériques qui apporteront une réelle plus-value à l'économie circulaire en prenant en compte les impacts environnementaux sur l'ensemble de la chaîne de valeur.

    Pour en savoir plus

    Green Deal européen et numérique (1/4). StratégiesGreen Deal européen et numérique (3/4). Initiatives numériques wallonnesGreen Deal européen et numérique (4/4). Solutions numériques wallonnes

    À propos de l'auteur.

    Fanny Deliège


    Agence du Numérique