Etude et analyse

Publié le 18 décembre 2020

Télécharger cette étude

Un rapport réalisé par les quatre Structures Collectives d’Enseignement Supérieur (SCES) présente l’état des lieux de la question des mutations du marché du travail et formule 16 recommandations pour l’avenir basées sur trois axes : le travailleur, la relation entreprise-formation et l’entreprise.

La transformation numérique des entreprises manufacturières bouleverse les méthodes de travail, génère de nouveaux métiers et besoins en expertises de pointe et amène à repenser la relation entre l’entreprise et le travailleur.

Ces dernières années ont vu une montée en puissance de technologies de pointe dans le secteur industriel avec pour conséquence une modification profonde de la manière d’organiser le travail : les tâches répétitives sont automatisées, les processus opérationnels sont numérisés et les données sont traitées en temps réel et gérées en masse.

Face à cette tendance, le baromètre de maturité numérique 2020 réalisé par l’AdN auprès des entreprises wallonnes démontre que des efforts sont encore à réaliser au niveau de l’usage des technologies, l’intégration de systèmes de gestion et de planification et, surtout, la mise en place d’une stratégie globale de l’entreprise intégrant la politique de formation des travailleurs.

En tenant compte de cette réalité de terrain et des enjeux globaux liés à la dimension humaine dans le 4.0, 16 recommandations ont été formulées dans le rapport et visent notamment à :

  • accélérer la formation en continu de la main d’œuvre, à mettre l’accent sur les profils spécialisés et à intégrer la problématique du genre ;
  • améliorer les écosystèmes de formation (lien entre les entreprises et les acteurs de la formation, révision et adaptation des programmes de formation);
  • inciter les entreprises à s’emparer de la thématique du numérique et de la formation.

Cette étude a été réalisée dans le cadre du programme Interreg 40Ready qui vise le développement des compétences des travailleurs des PME pour faciliter le passage à l’Industrie 4.0.

Ce travail est soutenu par l’Agence du numérique et le SPW EER et rédigé en partenariat avec le Comité des parties prenantes du projet.

Contact au SPW Économie, Emploi, Recherche :

Pascal Widart, Attaché - Cellule "Europe/international", Département de l'Emploi et de la Formation professionnelle.

À propos de l'auteur.

Jessica Miclotte


Agence du Numérique