Article

Publié le 30 août 2018

La femme est l’avenir du numérique ! Digital Wallonia lance une campagne de communication pour encourager les femmes à choisir des études et des carrières scientifiques, et plus particulièrement numériques. Dans le cadre de cette campagne, plusieurs d’entre elles vont partager leur expérience et leur motivation à travailler dans le domaine du numérique.

Le constat


L'économie numérique et ses usages sont au cœur d’un mouvement de transformation profond de la société. Selon le SPF Economie, en 2016, la révolution numérique devrait créer 50.000 emplois à l'horizon 2020.

Malheureusement, les hommes sont 4 fois plus nombreux que les femmes dans les études à caractère technique et scientifique et 3 fois plus nombreux à faire carrière dans les métiers du numérique. La faible inclusion des femmes dans les domaines numériques causerait selon la Commission, une perte annuelle pour le PIB européen de 16,2 milliards d’euros.

Quelques chiffres :

  • 57% des diplômés de l'enseignement supérieur dans l'Union européenne sont des femmes, mais seulement 25% d’entre elles sont diplômées dans les domaines liés au numérique.
  • En moyenne, 30% des femmes diplômées dans les STEM travaillent réellement dans les secteurs du Numérique.
  • En Belgique, 1 diplômé sur 4 dans les STEM est une femme.
  • L’entrepreneuriat féminin dans les métiers du numérique représente 8% en Wallonie, contre 15% en moyenne dans les autres types d’activités.

Les causes


En 2017, KRC Research et Microsoft ont interrogé dans 12 pays européens, dont la Belgique, 11.500 filles et femmes entre 11 à 30 ans à propos de leur intérêt pour les STEM, notamment pour comprendre pourquoi et à quel moment les jeunes filles perdent leur intérêt pour les disciplines scientifiques et techniques.

Dans la plupart des pays, cet intérêt régresse à partir de 15 ou 16 ans et, en Belgique, dès 14 ans.

L’une des raisons majeures de ce décrochage est le manque d'expérience pratique. 30 % à peine des filles belges estiment disposer d'une expérience pratique suffisante dans le domaine des STEM. Pire, la moitié considèrent qu’elles ne seront jamais aussi performantes que les garçons dans les STEM. Le fait qu'une majorité d'enseignants en STEM soit des hommes n'est pas de nature à modifier cette perception générale.

Les filles belges souhaitent être davantage encouragées par des femmes travaillant dans les STEM (45%), par les enseignants (44%), par des organisations STEM reconnues (43%).

Enfin, les initiatives mises en œuvre pour initier les jeunes au codage semblent également attirer un public essentiellement masculin. Les chiffres de Coder Dojo Belgium pour 2017 et 2018 sont clairs. Sur l’ensemble de leurs ateliers, on compte 23% de filles pour 77% de garçons.

Que faire ?


Une action sur le long terme consiste évidemment à sensibiliser dès le plus jeune âge à "la pensée informatique/algorithmique" et au numérique en général. Des ateliers de codage sur base ludique sont désormais organisés dans tout le pays, notamment dans le cadre de Wallcode Digital Wallonia.

Il faut ensuite analyser l’évolution des métiers du numérique pour adapter les dénominations/intitulés/ nomenclatures traditionnelles. Dans le cadre de cette action Interface3 Namur a publié en 2017 90 fiches métiers à forte composante numérique et un carnet pour plus de mixité dans les métiers de l’informatique.

Wallonia Wonder Women

... et communiquer spécifiquement vers les jeunes femmes au moment où elles vont choisir leurs études ou leur carrière. C'est l'objet de la campagne "Wallonia Wonder Women".

Cette campagne démarre le 31 août 2018, notamment au travers des plateformes sociales qui sont les principaux vecteurs de communication pour le public visé. Cette campagne vise à transmettre une image attractive et moderne des métiers du Numérique, et valoriser les opportunités de carrière dans l’économie numérique.

Cette ambition passe par de "vrais témoignages" de rôles-modèles forts : des femmes travaillant dans le numérique, avec un parcours professionnel remarquable, afin de susciter l’identification et l’intérêt des jeunes filles pour ce type de carrières.

https://vimeo.com/287217599/1b2e762f58

4932-banner-site-dw_v02.jpg