L’association des éleveurs wallons développe une solution centrale de gestion des données et des applicatifs. Objectif : optimiser l’élevage de précision et la protection des données des éleveurs.

WALLeSMART. Pour et par les éleveurs


Comme d’autres secteurs, l’élevage fait face aux enjeux liés aux données collectées en masse sur les exploitations. Le projet WALLeSMART vise à tirer parti des opportunités qui en découlent, tant sur les plans économique que concurrentiel, en développant une plateforme transversale de gestion optimale de ces données, au profit des éleveurs.

La donnée est aujourd’hui partout, son exploitation au cœur de nombreuses entreprises, et ses utilisations se démultipliant à un rythme aussi effréné que les volumes générés augmentent.

L'élevage n’échappe pas à cette tendance. Depuis plusieurs années déjà, les professionnels du secteur sont confrontés à de fastidieuses analyses croisées d’informations provenant de différentes sources et applicatifs, peu connectables, pour gérer de manière optimale leur exploitation (éleveurs) ou leur activité (vétérinaires, conseillers, scientifiques, ...).

WALLeSMART, porté par l'asbl eleveo de l’awé groupe(association wallonne de l’élevage), s’empare de cette opportunité, tant économique que concurrentielle, avec le développement d’une solution centrale de gestion de ce big data qui vise 3 objectifs :

  • Simplification : un seul point d'accès pour les services en ligne pour toutes les données et les applicatifs de l’élevage wallon;
  • Sécuriser l’accès et la propriété des données des éleveurs avec un hébergement sûr et un paramétrage des accès aux données et aux services. Les éleveurs sont mis au centre au centre de la gestion des autorisations liées aux données qui le concerne. Il s’agit ici de garder l’autonomie des éleveurs par rapport au secteur privé (fabricants de robots, GAFA, …)
  • Développer l’élevage wallon : plus de données utilisables , signifie plus de connaissance pour déceler les opportunités de développement de l’élevage wallon.

WALLeSMART, projet sélectionné dans le cadre d’un appel à projets du SPW Agriculture, Ressources naturelles et Environnement est prévu pour une durée initiale de 3 ans et pour un montant total d’environ 743.254€.

WALLeSMART en 4 piliers


WALLeSMART est constitué de 4 piliers principaux, qui délimitent également en grande partie les différentes phases autour desquelles s’articulera le déroulement du projet dans son ensemble.

  1. Création d’un écosystème digital dédié aux usages autour de la donnée. L’objectif final étant de créer une plateforme cloud collectant, stockant, mais surtout permettant d’échanger ces données, dont pourront par la suite découler d’autres applications.
  2. Co-construction de services numériques de demain à l’usage du secteur de l’élevage dans un premier temps, mais ne s’y limitant pas pour autant, comme par exemple :
  3. veille stratégique sur les enjeux du numérique pour l’élevage;
  4. création d’une communauté d’utilisateurs (répertoire centralisé de vétérinaires, d’éleveurs détaillants directs, …).;
  5. création d’outils d’aide à la décision à disposition de ces acteurs.
  • Clarification du cadre légal et juridique lié à l’utilisation de la donnée dans le secteur agricole. Il s'agit de protéger la propriété des données collectées et de clarifier les limites de leur utilisation par de nombreux acteurs (éleveurs, conseillers, laboratoires, organismes publics, constructeurs de matériel, etc.). Cet aspect du projet est lié au projet collectif OpenAgro4.1 initié par le Centre Wallon de Recherches Agronomiques.
  • Identification du ou des potentiels modèles économiques, qui permettront d’assurer l’autonomie fonctionnelle des outils développés dans le cadre du projet après son terme.
  • Un projet catalyseur des expertises wallonnes


    Ambition d’envergure, WALLeSMART est également un projet régional hautement collaboratif, mettant en commun les compétences croisées et complémentaires de 5 partenaires wallons :

    Pour en savoir plus

    awé groupeCentre Wallon de Recherches AgronomiquesAgence du NumériqueUniversité de MonsUniversité de Liège

    À propos de l'auteur.

    François Riga


    awé groupe