Près de 80 acteurs de la recherche spécialisés dans le numérique en Wallonie. Leur rôle est essentiel dans la perspective des ambitions de la stratégie de spécialisation wallonne (S3) et du positionnement de la Wallonie comme région d’excellence dans la recherche et l’innovation numériques au travers de la stratégie numérique Digital Wallonia.

Sur base d’un état des lieux réalisé en 2019  en collaboration avec le Réseau LiEU et de la cartographie des acteurs de recherche sur Digital Wallonia réalisée en collaboration avec les partenaires de la plateforme, 77 acteurs de la recherche se spécialisent dans le numérique en Wallonie. 88% d'entre-eux sont des unités de recherche universitaire, 7%, des unités de recherche au niveau des hautes écoles et 5% des centres de recherche agréés (CRA).

Types d'acteurs de la recherche ICT et répartition géographique. Plateforme Digital Wallonia, janvier 2022

Les acteurs de la recherche se répartissent comme suit sur le territoire wallon :

  • Presque 30 acteurs dans la province du Hainaut, soit plus de 36%;
  • Plus de 20 acteurs dans chacune des provinces du Brabant wallon et de Liège, soit plus de 27% pour chaque province;
  • 5 acteurs dans la province de Namur, soit plus de 6%;
  • Et, 2 acteurs dans la province du Luxembourg, soit 3%.

Ces acteurs ont la particularité d’être actifs dans l’écosystème wallon, notamment, à travers les diverses collaborations qu’ils développent avec les entreprises, les pôles de compétitivité, les clusters et les acteurs d’accompagnement dans le numérique. A titre d’exemple, plus de 15 partenaires Digital Wallonia sont répertoriés en Wallonie. Ces derniers contribuent par leurs missions, au renforcement de la stratégie numérique wallonne : Wood.be, Université de Liège, Trail, Sirris, Smart City Institute - ULiège, Namur Digital Institute - UNamur, Multitel, Réseau Liaison Entreprises-Universités, Laboratoire d'Etudes sur les Nouvelles formes de Travail, l'Innovation et le Changement - ULiège,HEC Digital Lab, FuturoCité, Centre Scientifique et Technique de la Construction, Centre de recherche en information, droit et société - UNamur, CLICK Living Lab, Centre d'Excellence en Technologie de l'Information et de la Communication, Centexbel.

En plus de ces partenaires, la Wallonie dispose de plus de 20 Digital Wallonia Champions qui se distinguent par leur expertise dans un ou plusieurs domaines numériques.

Des expertises dans la recherche numérique avancée


Les acteurs de la recherche numérique en Wallonie se spécialisent dans les domaines numériques suivants :

  • Plus de 60 acteurs dans des technologies de pointe : l'IA, l’IoT, la robotique, les technologies additives, etc. (soit plus de 38% des acteurs de la recherche);
  • Presque 50 acteurs dans les services informatiques et numériques : la consultance, le monitoring, le traitement de données, l’intégration web, etc. (soit presque 30%);
  • Plus de 20 acteurs dans le développement et le déploiement de logiciels : les systèmes de gestion de base de données, les seriousgames, le développement logiciels, etc. (soit 15%);
  • Plus de 10 acteurs dans le matériel informatique et électronique : les équipements de mesure, les composants électroniques, les équipements de sécurité, etc. (soit plus de 9%);
  • Plus de 10 acteurs dans les réseaux informatiques : les data centers, le cloud computing, les équipements réseaux, etc. (soit 9%).
Expertises des acteurs de recherche en ICT

L’intelligence artificielle et la data analytics à la tête du podium

Les expertises phares de la recherche numérique en Wallonie, répartition des acteurs :

  • Presque 35 en intelligence artificielle;
  • Plus de 25 en data analytics;
  • 20 spécialisés en machine learning;
  • Presque 20 dans l'internet des objets, jumeau et simulation numérique;
  • Plus de 10 en robotique et automation;
  • Entre 5 et 10 spécialisés dans chacun des domaines technologiques suivants : développement logiciel, traitement de l’image, blockchain, monitoring, composants électroniques et informatiques, gestion de la sécurité informatique, réalité augmentée et virtuelle, équipements de mesures et de test, logiciels d’aide à la décision, systèmes experts, calcul haute performance, cloud computing et virtualisation, interfaçage et interopérabilité avancés.
Expertises des acteurs de recherche en ICT advanced. Plateforme Digital Wallonia, janvier 2022

De l’IA dans les unités de recherche universitaires

Les unités de recherche des universités wallonnes développent plus particulièrement une expertise dans les technologies numériques de pointe et dans les services informatiques.

Nombre d’acteurs par domaines d’expertise numérique :

  • Plus de 50 dans les technologies de pointe, soit 38%;
  • Plus de 40 dans les services numériques, soit 31%;
  • 20 acteurs dans les logiciels numériques, soit plus de 14%;
  • Presque 15 dans les équipements et composants numériques et électroniques, soit 10%;
  • Presque 10 acteurs dans les réseaux informatiques, soit 7%.

Plus précisément, les unités de recherche universitaires sont fortement actives dans des projets de recherche liés aux technologies suivantes :

  • 30 spécialisées en intelligence artificielle, soit 27%;
  • 20 en machine learning, soit 18%;
  • Presque 15 en jumeau et simulation numérique, soit 12%;
  • 10 spécialisées dans la robotique, la simulation numérique et dans l’internet des objets, soit pour chacune 9%.

De l’IoT dans les unités de recherche des hautes écoles

Les unités de recherche des hautes écoles wallonnes développent des expertises dans les technologies numériques de pointe et les réseaux informatiques.

Nombre d’acteurs par domaine d’expertise numérique :

  • 5 acteurs dans les technologies de pointe, soit 72%;
  • 2 dans les réseaux informatiques, soit 29%.

Plus précisément, les unités de recherche dans les hautes écoles sont fortement actives dans des projets de recherche liés aux trois technologies suivantes :

  • 4 unités spécialisées dans l’internet des objets, soit 57%;
  • 2 en robotique et automation, soit 29%;
  • Une unité spécialisée en technologies additives et impression 3D, soit 14%.

De l’IA et de l’IoT dans les centres de recherche agréés

Répartition des CRAs wallons qui se positionnent sur la majorité des domaines d’expertises numériques :

  • 4 CRAs dans chacun des domaines de technologies avancées, de logiciels numériques et dans les services numériques soit 25%;
  • 3  CRAs dans les réseaux informatiques soit 19%;
  • Un CRA dans les équipements numériques, soit 6%.

Plus précisément, les CRAs sont fortement actifs dans des projets de recherche liés aux technologies suivantes :

  • 4 CRAs spécialisés dans l’internet des objets et l’intelligence artificielle, soit 20% pour chacune;
  • 3 en jumeau et simulation numériques, soit 15%;
  • 2 en impression 3D et en blockchain, soit 10% pour chacune.
Expertises de recherche en ICT advanced par type d'acteur. Plateforme Digital Wallonia, janvier 2022

Écosystèmes phares en recherche numérique en Wallonie


L’intelligence artificielle compte un écosystème composé de presque 35 acteurs de recherche. 88% de ces acteurs sont des unités de recherche universitaires et 12% représentent des CRAs.

Cet écosystème de recherche numérique se répartit comme suit sur le territoire wallon :

  • 47% dans la province du Hainaut;
  • 24% dans le Brabant wallon;
  • 15% respectivement dans chacune des provinces de Liège et de Namur.
Exemples d'acteurs de recherche en IA

La data analytics est un écosystème numérique qui regroupe plus de 25 acteurs de recherche. 92% de ces acteurs sont des unités de recherche universitaires et 8% représentent des CRAs.

Cet écosystème de recherche numérique se répartit comme suit sur le territoire wallon:

  • 62% dans la province du Hainaut;
  • 23% dans le Brabant wallon;
  • 8% respectivement dans chacune des provinces de Liège et de Namur.
Exemple d'acteurs de recherche en Data Analytics

L’internet des objets englobe en 2022 un écosystème numérique de presque 20 acteurs de recherche. 56% de ces acteurs sont des unités de recherche universitaires et 22% représentent respectivement des unités de recherche en hautes écoles et des CRAs.

Cet écosystème de recherche numérique se répartit comme suit sur le territoire wallon :

  • 50% dans la province du Hainaut;
  • 22% respectivement dans les provinces du Brabant wallon et de Liège;
  • 6% dans la province du Luxembourg.
Exemples d'acteurs de recherche en IoT

La robotique et l’automation est un écosystème numérique composé de plus de 10 acteurs de recherche. 77% de ces acteurs sont des unités de recherche universitaires , 15% sont des unités de recherche au niveau des hautes écoles et 8% représentent des CRAs.

Cet écosystème de recherche numérique se répartit comme suit sur le territoire wallon :

  • 39% dans la province de Liège;
  • 31% dans le Brabant wallon;
  • 15% dans le Hainaut;
  • 8% respectivement dans les provinces du Luxembourg et de Namur.
Exemples d'acteurs de recherche en robotique et automation

Une diversité de projets de recherche au service de l'innovation


Sur base d'une première cartographie des projets de recherche wallons numériques ou technologiques avec une composante numérique forte, Digital Wallonia a répertorié plus de 150 projets en cours. Cette première cartographie a été réalisée grâce aux inputs du Réseau Lieu, du CETIC, des projets de pôles et des projets de la direction des programmes de recherche.

Classement des principaux types de financement des projets de recherche en cours en Wallonie sur base de l'échantillon récolté en 2020 :

  • Pôles de compétitivité (38%);
  • CWaLity (8%);
  • Win2Wal (6%);
  • First Spin-off (5%);
  • Eurostars (4%);
  • FEDER et WALInnov (3% chacun).

Plus de 55% des projets répertoriés incluent une ou plusieurs technologies numériques avancées. De ce taux, 10% combinent entre deux et quatre technologies avancées.

Classement des principales technologies avancées phares qui sont identifiées dans cet échantillon :

  • Intelligence artificielle (24%);
  • Internet des objets (17%);
  • Jumeau et simulation (9%);
  • Réalité augmentée & virtuelle - Impression 3D (5% chacune).

Les projets de recherche wallons dédiés au numérique ciblent principalement les secteurs suivants :

  • Industrie (15%);
  • Santé (11%);
  • Transport et logistique (7%);
  • Aéronautique et aérospatial (5%).

Les unités de recherche impliquées dans plus de 60% des projets de recherche wallons

En termes d'unités de recherche, l'Université de Liège (ULiège) compte 18% des projets R&D wallons. Ce taux est suivi par l'Université catholique de Louvain(17%), l'Université de Monset l'Université de Namur(chacune 7%). A titre d'exemple, l'Institut Montefiore - Département d'Electricité, Electronique et Informatique - ULiègecumule un taux de 4% des projets de recherche recensés.

Les projets de recherche incluant au minimum une unité de recherche wallonne représente plus de 60% des projets répertoriés. Diverses collaborations sont observées entre les unités de recherche des différentes universités wallonnes, celles-ci représentent 25% des projets de recherche incluant des unités de recherche wallonnes. Parmi ces collaborations,12% impliquent deux unités de recherche et 4% impliquent entre 3 et 5 unités de recherche différentes.

Les CRAs impliqués dans un projet de recherche wallon sur deux

Sur base de plus de 150 projets recensés, le Centre d'Excellence en Technologie de l'Information et de la Communicationest impliqué dans presque 30% des projets de recherche impliquant des CRAs. Ce taux est suivi par Multitel (16%), Sirris (12%) et le Centre de recherche en aéronautique(9%).

48% des projets de recherche impliquent au minimum un CRA. De ce pourcentage, plus de 21% des projets sont développés en partenariat avec d'autres CRAs. Les projets incluant deux CRAs représentent 9%.

Plus de 35% des projets de recherche wallons sont développés en collaboration avec des pôles de compétitivité

Le Pôle MecaTechest impliqué dans 35% des projets de recherche développé en collaboration avec au minimum un pôle de compétitivité. Cela est suivi de près par Skywin Wallonie(30%) et Logistics in Wallonia(18%).

Les entreprises numériques impliquées dans 57% des projets de recherche wallons

Contrairement aux idées reçues, une réelle dynamique est installée en Wallonie entre les entreprises du secteur numérique et les acteurs de recherche en termes de développement de projets R&D. Voici un exemple des entreprises du secteur numérique recensées : Lasea, Open Engineering, Micromega Dynamics, Thales Belgium, DELTATEC, ACICAcapela Group, Sonaca, DNAlytics, VOCSensQuimesis.

Même si 35% des projets de recherche impliquent une seule entreprise numérique à la fois, 20% des projets recensent entre deux et trois entreprises numériques.

Les entreprises hors secteur numérique sont aussi un acteur dans les projets d'innovation ouverte. Même si le taux reste moins important comparativement aux entreprises numériques, il représente toutefois pas moins de 25% des projets de recherche wallons.

Une volonté de se positionner dans les chaines de valeur européennes


Sur base d'un état des lieux réalisé en 2020 sur l'ensemble des presque 850 projets R&D accompagnés par le National Contact Point Wallonie, plus de 200 incluent une composante numérique forte. De ce fait, les projets R&D numériques représentent un taux de 24% de l'ensemble des projets européens incluant des acteurs wallons.

Orientation technologique des projets R&D accompagnés par le NCP. Etat des lieux en 2020

Les projets R&D incluent les acteurs wallons qui développent des initiatives majoritairement basées sur les technologies numériques comme l'intelligence artificielle, l'analyse de donnée ou encore le développement de logiciels et de plateformes numériques. Ces projets sont conduits, en première position, par les universités wallonnes, puis par les entreprises et les centres de recherche.

Types d'acteurs impliqués dans des projets R&D européens - Etat des lieux en 2020

Nombre de projets R&D européens recensés pour chacune des universités wallonnes:

  • Plus de 40 projets pour l'Université catholique de Louvain soit 22%;
  • 35 pour l'Université de Liège (ULiège), soit 17%;
  • Plus de 10 pour l'Université de Namur (UNamur), soit 6%.

Les acteurs wallons impliqués dans des projets R&D européens sont, dans plus de 80% des cas, des participants impliqués dans le projet. 34 projets, soit 17%, représentent des projets coordonnés et pilotés par un acteur wallon. 

Répartition géographique des acteurs wallons impliqués dans les projets R&D européens suivis par le NCP.

  • Liège (presque 60 acteurs), soit 29%;
  • Louvain la Neuve (plus de 50 acteurs) soit 26%;
  • Namur (plus de 10 acteurs) soit 6%;
  • Mons (presque 10 acteurs) soit 5%.

Conclusion

Diverses ambitions ont été définies dans le cadre de la nouvelle stratégie de spécialisation (S3). Cette stratégie définit les technologies numériques comme un des leviers essentiels pour renforcer l'innovation et la spécialisation des acteurs en vue de renforcer leur positionnement au niveau local et sur les chaines de valeur européennes.

Les analyses présentées dans cet article souligne une expertise existante en Wallonie et surtout une volonté de collaborer, de se tourner vers des projets d'innovation ouverte et vers des projets européens. Le renforcement de la dynamique de recherche, notamment, à travers l'implication d'une diversité d'acteurs représente une opportunité économique à saisir d'ici 2030.

À propos de l'auteur.

Djida Bounazef


Agence du Numérique