Article

Publié le 9 juillet 2019

Open data : la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles disposent désormais d’une nouvelle solution pour l’exploitation des données ouvertes. Rendez-vous sur www.odwb.be

Dans le cadre de la stratégie Digital Wallonia, et plus spécifiquement le thème structurant "Administration Numérique", l'Agence du Numérique est chargée d'opérer une plateforme Open Data commune aux 2 entités fédérées francophones (Décret Open Data du 12 Juillet 2017).

L'AdN a mis à jour la solution proposée pour exposer, partager et exploiter les jeux de données ouverts par les services et entités publiques ou assimilées. Le portail Open Data commun fait donc peau neuve et est désormais accessible à tous via l'URL https://www.odwb.be, pour "Open Data Wallonie-Bruxelles". La précédente adresse "opendata.digitalwallonia.be" redirige automatiquement vers le nouveau site.

Nouvelles perspectives, nouvel outil


Une solution plus ergonomique, visuelle et accessible à tous les types de profils, y compris les non-spécialistes, était nécessaire, notamment pour concrétiser l'objectif de populariser l'utilisation des données publiques : l'Open Data comme instrument de participation active à la vie démocratique d'un territoire.

Suite à un appel d'offres, c'est la proposition du prestataire Open Data Soft a été retenue. Fort d'une expansion très rapide et d'un positionnement de leader sur le marché des outils de mise en valeur des données, l'expertise d'Open Data Soft est également très ancrée du côté des collectivités territoriales (villes, métropoles, régions). Cette solution est d'ailleurs choisie par de très nombreux services publics en Europe et dans le reste du monde.

En Wallonie, la solution Open Data Soft a également été déployée par la Ville de Liège, ainsi que la Ville de Namur et le BEP.

Néophyte au spécialiste : une solution adaptée et adaptable


Le nouveau portail répond à des critères très précis de facilité d'accès et de prise en main aisée. L'objectif est de permettre à des personnes n'ayant pas de compétences techniques, ni même de connaissances sur le sujet, de pouvoir venir se renseigner dans un premier temps, puis naturellement se prêter au jeu de l'exploitation des jeux de données.

Cartographie, visualisation de différents types, possibilité d'édition de contenus : les perspectives sont extrêmement variées et permettent à chacun de trouver un intérêt particulier dans son utilisation.

Les profils plus avancés ou développeurs pourront quant à eux naviguer à travers les possibilités poussées d'APIs proposées par l'outil, voire même de développer leurs propres services.

Grâce à une communauté d'utilisateurs grandissante et impliquée, ainsi qu'un service support interne réactif, la plateforme permet d'évoluer dans le temps en fonction des besoins et des avancées technologiques ou d'usages, et donc de rester en phase avec les attentes des utilisateurs.

Une offre sélective de datasets et des producteurs de données autonomes


Le nouveau portail ODWB s'appuie sur une centaines de jeux de données. On y trouve l'ensemble des jeux de données publiés par les portails indépendants de certaines entités publiques Région-Fédération, comme par exemple les villes de Liège et Namur. Par la suite, d'autres acteurs clés du paysage wallon viendront faire profiter au grand public de la richesse de leur catalogue de données (Géoportail, IWEPS via WalStat.

Chaque entité publique qui souhaite s'inscrire dans cette démarche peut un compte afin de contribuer à l'enrichissement de l'offre en injectant sur la plateforme les jeux de données répondant à des critères de base, afin de les mettre à disposition du plus grand nombre et d'offrir de la visibilité aux institutions.

L'équipe de l'Agence du Numérique se tient bien évidemment à disposition de ces acteurs afin de les aider et de les accompagner dans leurs premiers pas en tant que pourvoyeurs de jeux de données ouvertes.