Article

Publié le 19 juin 2020

Porté par le centre de compétences Technifutur et Jobs@Skills, il s’agit du premier démonstrateur du réseau mis en oeuvre dans le cadre du programme Industrie du Futur de Digital Wallonia. Vitrine de l’industrie du futur, il est constitué d’une ligne de production et d’assemblage mettant en évidence les technologies et compétences liées à l’industrie 4.0

Porté par le centre de compétences Technifutur et Jobs@Skills, il s’agit du premier démonstrateur du réseau mis en oeuvre dans le cadre du programme Industrie du Futur de Digital Wallonia.

Vitrine de l’industrie du futur, il est constitué d’une ligne de production et d’assemblage d’un boîtier électronique de la taille d’un smartphone personnalisable. Il met en évidence toutes les technologies et compétences liées à l’Industrie 4.0 qui consiste à produire de façon plus efficace, flexible et sur mesure pour mieux répondre aux attentes des consommateurs et grâce à laquelle interagissent désormais les collaborateurs, les machines et les produits.

Cet investissement unique s’inscrit dans la stratégie Industrie du Futur Digital Wallonia (Agence du numérique) et est soutenu par le FEDER (fonds européen pour le développement régional), le pôle de compétitivité Mecatech, le secteur privé et autres pouvoirs publics subsidiants de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les activités de sensibilisation et de formation prévues dans le cadre du démonstrateur et son jumeau numérique viseront annuellement près de 5.000 personnes de tous statuts : étudiants et enseignants, demandeurs d’emploi ainsi que personnel et dirigeants d’entreprises.

Pourquoi investir dans l'industrie 4.0 ?


L'industrie 4.0 désigne une nouvelle génération d’usines connectées, robotisées et intelligentes visant à produire de façon plus efficace, flexible et sur mesure pour mieux répondre aux attentes des clients. Avec les développements technologiques et numériques, les frontières entre le monde physique et digital s’amenuisent pour donner vie à un environnement où interagissent activement les collaborateurs, les machines et les produits.

Dans l’industrie 4.0, l’homme joue un rôle central et est doté de compétences en évolution constante, d’où la nécessité d’une formation pour tous et tout au long de la vie.

L'objectif est de répondre aux attentes du consommateur qui demande des produits et services :

  • plus personnalisés,
  • moins chers,
  • livrés plus rapidement,
  • plus intelligents et interactifs.

L'industrie 4.0 contribue également à ancrer l’industrie en Wallonie. Les entreprises ayant conduit une démarche de transformation numérique industrielle gagnent en performance, en qualité et en compétitivité, avec un retour sur le carnet de commandes et sur des activités à haute valeur ajoutée, permettant de maintenir leur activité dans notre région, voire de relocaliser des productions désormais automatisées,  qui étaient confiées jusque-là à des entreprises situées dans les régions à bas salaires.

L'industrie 4.0 contribue également à améliorer les conditions de travail, développer les compétences et intégrer les préoccupations environnementales dans la production manufacturière.

La Wallonie investit dans l'industrie 4.0


L'ambition de la Wallonie pour l'industrie 4.0 s'incarne à travers le programme Industrie du Futur de la stratégie numérique Digital Wallonia. La transformation des entreprises vers l’industrie 4.0 s’appuie sur la mise en oeuvre d'une véritable écosystème wallon regroupant les acteurs de l’innovation / R&D (comme Sirris), du business développement et des pôles de compétitivité (comme Mecatech), du support industriel (comme Agoria), de la formation et la gestion des compétences (comme Technifutur, TechnoCampus, Technofutur TIC).

Pour devenir une "industrie du futur", les entreprises manufacturières doivent adopter une approche innovante et pragmatique pour produire de façon plus efficace, flexible et sur mesure afin de répondre au mieux aux exigences du marché, ce qui implique de :

  • garantir la qualité des produits et viser le « bon du premier coup » ;
  • produire de petits volumes au prix de la grande série en optimisant les coûts et en organisant la production de façon flexible;
  • offrir des délais d’exécution de plus en plus courts ;
  • optimiser l’utilisation des ressources matérielles et humaines.

Pour produire de cette façon, les entreprises doivent intégrer progressivement 7 transformations :

  • disposer d’un système de production "on demand" et résilient,
  • disposer des techniques de production les plus récentes,
  • utiliser les ressources (matières premières, énergie, ...) de façon optimale,
  • développer une production basée sur les principes de l’économie circulaire,
  • personnaliser les produits et services ayant une forte valeur ajoutée,
  • privilégier le travail en partenariat avec l’ensemble de la chaîne de valeur,
  • disposer du capital humain formé et impliqué, soit une entreprise centrée sur l’humain.

Le développement des compétences au coeur de l'industrie du futur


Disposer du capital humain formé et impliqué constitue donc l’une des 7 transformations nécessaires à l'industrie 4.0. C'est pourquoi, dans le cadre du programme Industrie du Futur Digital Wallonia, un vaste plan visant l’adaptation des compétences est en cours en Wallonie au départ principalement des centres de compétences Technifutur (Liège), TechnoCampus et Technofutur TIC (Hainaut).

https://www.youtube.com/watch?v=enokyF2l0rI

Ce plan vise à la fois des activités de sensibilisation et de formation, basées sur les nouveaux démonstrateurs Industrie du Futur, dont certains à vocation pédagogique (Technifutur et TechnoCampus) et un à vocation industrielle (Sirris, Mecatech).

Le démonstrateur Industrie du Futur de Technifutur & Jobs@Skills à Liège est constitué d’une ligne de production et d’assemblage mettant en évidence les technologies et compétences liées à l'industrie 4.0. Les activités seront les suivantes :

  • Sensibilisation :
  • 4250 personnes par an, via Technifutur,
  • écoles secondaires (Techniteens) : 1500 personnes,
  • enseignement qualifiant et enseignement supérieur technique : 1000 personnes,
  • dirigeants d’entreprises : 250 personnes (via 5 événements),
  • demandeurs d’emploi : 500 personnes.
  • autres visiteurs : 1000 personnes.
  • Formation : 500 personnes par an pour 12.400 heures, via Technifutur.
  • Le projet repose sur un investissement de 775.000 euros, pris en charge par le Fonds FEDER (Europe), le Pôle de compétitivité Mecatech, Digital Wallonia (Wallonie), Jobs@Skills et Technifutur.

    01109-DemonstrateurIdustrie-PPT-04sans7-1024x576.jpgDemonstrateur-industrie-40-Technifutur-1-300x186.jpeg