Wallonie Commerce

Wallonie Commerce

Le Gouvernement wallon a présenté sa stratégie de développement et de soutien du commerce wallon. Parmi les mesures prévues, plusieurs visent directement à aider les commerçants de proximité à relever les défis de la transformation numérique.

Le commerce de détail fait face à une véritable révolution.  L’impact du numérique et des nouvelles formes de consommation, la concurrence des grands centres commerciaux extra-urbains, les questions de mobilité et d’accessibilité, notamment, constituent autant de défis majeurs auxquels sont confrontés les commerçants de proximité, de manière parfois brutale.

D’autre part, les mutations du secteur économique des dernières décennies et particulièrement l’évolution du commerce et du comportement des consommateurs, ont un impact conséquent sur les espaces urbains. La prospérité commerciale des centres villes a ainsi été largement ébranlée. Le commerce et l’emploi se développent en Wallonie, mais pas de manière équilibrée. Si l’emploi salarié augmente au sein des grandes enseignes, l’emploi indépendant diminue dans le secteur, témoin du déclin du petit commerce et de l’augmentation des cellules vides.

Wallonie Commerce

Wallonie commerce est la stratégie de développement et de soutien des commerces en Wallonie, présentée au Gouvernement wallon par le Vice-Président et Ministre de l’Economie, de l’Innovation et du Numérique.

Au travers différentes mesures, elle va apporter un soutien concret et opérationnel aux commerçants face aux différents défis qui sont les leurs dans le maintien et le développement de leurs activités. Elle a aussi pour ambition la création d’un environnement propice à un développement commercial de qualité sur l’ensemble du territoire wallon.

Un budget de 30 millions euros d’ici 2019 sera activé afin de mettre en œuvre ces mesures.

Des actions concrètes en faveur du commerce

La stratégie Wallonie commerce se structure autour de 36 actions réparties autour de priorités afin d’avoir une approche intégrée du développement commercial :

  • le soutien à la transformation numérique,
  • la modernisation des commerces par l’innovation,
  • la formation adaptée aux nouveaux défis des commerçants.
  • le soutien à la création de commerces,
  • la définition d’un environnement juridique propice au développement de nouveaux types de commerces,
  • la transmission des commerces,
  • la dynamisation des centres villes et la lutte contre la vacuité commerciale,
  • la définition d’une réponse adéquate à la problématique des chantiers.

Transformation numérique

Une mesure originale sera mise en place afin d’accélérer la transformation des commerces à travers un Living Lab. Il leur permettra d’expérimenter gratuitement des solutions numériques et des concepts innovants. En parallèle, des appels à projets seront lancés en direction des startups du numérique dans le domaine de la fidélisation et du recrutement des clients, en concertation avec les commerçants.

Pour les commerçants qui souhaitent s’engager dans un projet de transformation numérique, un chèque permettant de bénéficier de services de formation/conseil/coaching sera disponible.

En outre, l’amplification d’une série de formations viendra renforcer la dynamique commerciale notamment au niveau du management, de l’e-commerce et de l’e-logistique.

Commerce connecté

Cette stratégie Wallonie Commerce s’inscrit dans la foulée du programme Commerce Connecté dont la première phase s’est déroulée en 2016. Entre mars et novembre 2016, 34 séances de sensibilisation aux enjeux du Numérique ont été organisées pour les commerçants de proximité.

L’AdN et ses partenaires (UCM et Google) tirent un bilan positif du projet puisque 748 commerçants correspondant à 569 commerces ont participé à l’action aux 34 séances de sensibilisation de Commerce Connecté. 1525 autodiagnostics de maturité numérique ont été réalisés par les participants.

La deuxième phase du projet poursuivra un objectif de massification de la sensibilisation et d’intensification de la formation. L’objectif est d’organiser 50 séances supplémentaires dans l’ensemble des communes wallonnes.