Depuis quelques années, les LegalTechs on fait leur apparition dans le paysage du Droit. Découvrez les catégories couvertes par la notion de LegalTech et les acteurs de cet écosystème dans le cadre de Digital Wallonia.

La plupart des professions sont transformées, voire réinventées par le numérique. Celles du monde du droit n’y échappent pas. Des conseils rapides et efficaces, des documents rédigés sans délai, à prix réduit et de manière compréhensible. Voilà notamment ce que souhaitent de plus en plus les clients.

La prise de conscience est réelle, comme en témoignent la digitalisation des processus des notaires ou les projets menés par Avocats.be comme ces deux actions soutenues par Digital Wallonia : le legal & tech summit (ex "Electrochoc numérique") qui draine de plus en plus de monde au fil des ans et l'Académie digitale des avocats.

La LegalTech


Cette transformation des activités du monde juridique est notamment portée par l'arrivée sur le marché de startups numériques spécifiquement orientées vers le monde du Droit, regroupées sous la bannière de la "LegalTech".

Leurs services visent non seulement  les professionnels du Droit, mais aussi leurs clients. Les professionnels du Droit digitalisés ont tendance à les considérer comme des partenaires. Chacun apporte sa plus-value : la connaissance du métier et des clients pour les uns, la technologie et l'innovation pour les autres.

Le terme LegalTech désigne "Une société qui offre et/ou développe une solution digitale en ligne pour automatiser, dématérialiser, faciliter l'accès au droit, à la justice ou aux auxiliaires de justice à destination des juristes ou des consommateurs de droit." (Guide de la LegalTech en Belgique, Stanislas van Wassenhove, éditions Larcier).

Typologie LegalTech


On distingue 4 catégories principales de LegalTech :

  1. LegalTech de management.
  2. LegalTech de legal service.
  3. LegalTech de services.
  4. LegalTech de legal content.

LegalTechs de management

Elles soutiennent la gestion des opérations des professions du Droit. On y retrouve des LegalTechs de :

  • practice management : les logiciels de gestion interne (dossiers, temps, facturation, comptabilité). Plusieurs de ces logiciels sont anciens et pour certains se sont transformés en outils mobiles avec une technologie Saas,
  • document management : les plateformes qui facilitent la recherche intelligente des documents et l’organisation de la connaissance,
  • contract management : les solutions d'automatisation des processus (rédaction, ...),
  • corporate management : les solutions de gestion des documents liées au management de l’entreprise, des réunions de ses conseils, de la composition de son actionnariat et ses contrats commerciaux.

LegalTechs de legal service

Il s'agit des services juridiques en ligne tels que le recouvrement de créances, la résolution de conflits et le conseil juridique.

On distingue notamment les solutions de "dispute resolution". Il s'agit de plateformes axées sur la récupération de créances ou de résolution de conflits (indemnisation en cas de vol annulé ou retardé, médiation, ...). Le client soumet une réclamation et la LegalTech (ou le cas échéant, les avocats derrière ces technologies) fait le reste.

LegalTechs de services

Elles offrent, des services non-juridiques en ligne aux professions du Droit. On y retrouve deux types de profils:

  • les LegalTechs de matchmaking : les plateformes de mises en relations. Cela concerne les clients en recherche de professionnels du Droit, le recrutement, la collaboration entre professionnels du Droit.
  • les acteurs qui aident les LegalTechs à se développer et à innover sur le plan technologique ou du conseil. Parmi ceux-ci, les méthodes de legal design destinées à concevoir des documents et des services juridiques compréhensibles pour faciliter la communication et la compréhension du Droit entre (non-)initiés.

LegalTechs de legal content

Elles sont axées sur l’information juridique (actualités, législation, doctrine, jurisprudence). On y retrouve deux types de profils:

  • les LegalTechs de Knowledge research : les bases de données et les outils de recherche de contenus juridiques intelligents. Certaines plateformes utilisent l’intelligence artificielle pour dégager des statistiques et affiner les recherches au-delà des mots. On y retrouve les outils de justice prédictive. Ces derniers analysent les décisions du passé et en tirent des approches statistiques.
  • les acteurs spécialisés dans l'information juridique (médias spécifiques, etc).

La LegalTech en Wallonie


Dans le cadre de la cartographie Digital Wallonia du secteur du numérique et des startups, l'AdN a identifié 9 LegalTech, la plupart étant des startups de moins de 5 ans d’existence.

LegalTechs de legal services

LegalTechs de management

LegalTech de legal content

Ecosystème LegalTech et accompagnement


L'écosystème LegalTech Digital Wallonia reprend les initiatives et acteurs impliqués dans le développement de la LegalTech. Outre les LegalTechs wallonnes, on y retrouve des associations :

Accompagnement

L'asbl Reshape.Legal offre, depuis 2019, un accompagnement d'un an à une sélection de 25 LegalTechs. Ce programme allie information et rencontre avec les utilisateurs. Il est organisé en collaboration avec 7 partenaires (LAR (Axa Belgium), les éditions Larcier, Wolters Kluwer, ING Privalis, Partena Professional et le cabinet d’avocats Dal De Wolf)

Capture-de%CC%81cran-2021-03-10-a%CC%80-09.55.49.png

À propos de l'auteur.

André Blavier


Agence du Numérique