Les acteurs wallons se sont saisis des opportunités offertes par le programme européen de recherche et d’innovation Horizon 2020 pour réaliser des projets numériques. Zoom sur quelques chiffres clefs de la période 2014-2020.

Depuis bientôt 40 ans, les programmes européens financent des projets de recherche et d’innovation (R&I) dans les pays membres de l’Union européenne. Une opportunité saisie par les acteurs wallons du secteur du numérique, qui participent avec succès à des projets transnationaux leur permettant de financer la recherche et le développement de technologies clefs. Revenons sur les chiffres de participation dans le programme Horizon 2020, le 8e programme-cadre qui a couvert la période 2014-2020.

En bref :

  • 49 projets (chiffre calculé à partir des projets Horizon 2020 dans la thématique ICT) impliquant des acteurs wallons ont été financés par Horizon 2020 dans le secteur du numérique entre 2014 et 2020. Cinq de ces projets étaient coordonnés par des Wallons.
  • Cela correspond à une somme de 30,9 millions d’euros octroyée aux acteurs wallons pour la mise en œuvre de ces projets.
  • Au total, 35 acteurs wallons différents ont participé à ces projets. Les entreprises représentent 53% des acteurs financés, suivis des universités (29%) et des centres de recherches (7%).
Horizon 2020. Participation totale wallons par type d'acteurs

Source : NCP Wallonie sur la base des statistiques de participation au programme Horizon 2020. Pourcentages calculés sur la participation totale des acteurs wallons, avec 1 acteur correspondant à 1 projet – certains acteurs participant à plusieurs projets, et certains projets comptant plusieurs acteurs wallons.

  • Les projets wallons ont obtenu un taux de succès de 13,9%. Cela est supérieur à la moyenne européenne de 9%, mais au-dessous de la moyenne belge de 16,7%.
  • 56% des projets soumis étaient de bonne qualité et ont obtenu un score supérieur au seuil d’éligibilité.

Les forces wallonnes


Un alignement avec les priorités technologiques identifiées par Stratégie de spécialisation intelligente (S3) de la Wallonie

Les projets financés portaient sur des technologies variées. Bonne nouvelle, on remarque un alignement avec priorités technologiques identifiées par la Stratégie de spécialisation intelligente (S3) de la Wallonie : Internet des objets (IoT), l’intelligence artificielle (IA), et les technologies émergentes telles que les réalités augmentées et virtuelles (AR/VR) et les technologies de cybersécurité.

Horizon 2020 Projets wallons financés par technologie

Source : NCP Wallonie sur la base des statistiques de participation au programme Horizon 2020.

Quant aux secteurs, on retrouve en tête, sans surprise, le secteur du numérique et les télécoms, suivi de l’industrie et des industries créatives, culturelles et médias.

Horizons 2020 projets wallons financés par secteur

Source : NCP Wallonie sur la base des statistiques de participation au programme Horizon 2020.

Le numérique est également à l’honneur des politiques européennes dans la période 2021-2027. Le programme de R&I Horizon Europe, successeur d’Horizon 2020, y consacre de nombreux appels. De plus, un nouveau programme est entièrement dédié au numérique : le programme Digital Europe, dont le but est de soutenir les entreprises et acteurs publiques à déployer et intégrer les technologies numériques à leurs activités.

Quelques exemples de projets numériques financés


NGI_Trust. Pour une approche de l’Internet centrée sur l’humain

Le projet NGI_Trust a été coordonné par le centre EFIS (European Future Innovation System) basé à Louvain-la-Neuve. Il avait pour objectif de développer une approche de l’Internet centrée sur l’humain en accompagnant des projets innovants sur le thème de la confidentialité et de la confiance. Le projet a financé en cascade 57 projets avec des montants entre 75 000 et 200 000 euros, selon leur niveau de maturité.

FuturePulse. Une plateforme d’analyse prédictive pour l’industrie de la musique

La start-up liégeoise Musimap a contribué à développer un logiciel en tant que service (SaaS) pour l’industrie de la musique dans le cadre du projet FuturePulse. Ce logiciel permet collecter et d’interpréter des données d’utilisation du secteur la musique provenant d’une myriade de sources (services de streaming, charts, radio, TV, salles de concerts, réseaux sociaux). Ces données servent de mesurer la popularité des chansons, artistes et genres, et de prédire les tendances.

Le NCP Wallonie


Le National Contact Point Wallonie informe, conseille et accompagne les acteurs wallons dans le montage de projets européens. Les services du NCP sont gratuits et s’adressent aux entreprises, universités et centres de recherche situés en Wallonie.

À propos de l'auteur.

Lison Rabuel


National Contact Point Wallonie