Etude et analyse

Publié le 20 novembre 2020

Télécharger cette étude

L’agence du Numérique propose dorénavant à toutes les entreprises de mesurer gratuitement en ligne leur DigiScore, c’est-à-dire leur “score” de maturité numérique suivant les 4 axes du modèle qu’elle a développé : l’infrastructure IT, les ressources humaines, la digitalisation des processus et la stratégie commerciale.

Baromètre Digital Wallonia 2020 de maturité numérique des entreprises wallonnes :

Pourquoi mesurer la maturité numérique des entreprises ?


L’un des objectifs majeurs de la stratégie numérique Digital Wallonia est de soutenir et accélérer la transformation numérique des entreprises wallonnes. Quels que soient leur secteur d’activité, leur taille et leur modèle d’affaires, toutes les entreprises sont concernées. En outre, la crise du Coronavirus montre avec force que le niveau de maturité numérique des entreprises impacte de manière critique leur capacité à maintenir et développer leurs activités.

La mesure et l’accélération de la maturité numérique de nos entreprises est donc un enjeu stratégique pour la Wallonie. Pour cela, l’Agence du Numérique propose un outil en ligne simple et gratuit pour permettre à toutes les entreprises wallonnes, notamment les PME et TPE, de :

  • Calculer leur niveau de maturité numérique et le comparer avec celui de leurs concurrents sur base des résultats de 3000 entreprises.
  • Identifier les priorités d’action et les ressources disponibles pour accélérer leur transformation numérique.

Les entreprises peuvent calculer leur DigiScore seules ou en collaboration avec les acteurs de développement économique qui les accompagnent.

Comment fonctionne le Digiscore ?


Le processus est très simple. Il suffit de communiquer le numéro BCE pour identifier le secteur d'activité et les principales caractéristiques de l'entreprise.

L'entreprise devra alors répondre à un questionnaire en ligne. Celui-ci est basé sur le même modèle que le baromètre global de maturité numérique des entreprises wallonnes réalisé tous les 2 ans par l'Agence du Numérique. Ce processus prendra environ 30 minutes, sans préparation particulière.

A la fin du questionnaire, l'entreprise reçoit :

  • Son DigiScore de maturité numérique et le détail suivant 4 axes spécifiques : infrastructure technologique, ressources humaines, digitalisation des processus et stratégie commerciale.
  • La comparaison de ces scores avec l'ensemble des entreprises wallonnes et les entreprises présentant les mêmes caractéristiques (taille, secteur, export, mono/multi-sites, localisation, etc.).
  • Des recommandations et des ressources pour permettre de passer à l'action.

Comment est calculé le DigiScore ?


Le calcul du score de maturité numérique des entreprises repose sur la présence ou non des technologies numériques et l’usage de celles-ci par les entreprises. Le nombre d’indicateurs pris en compte varie selon les caractéristiques intrinsèques des entreprises. En effet, pour ne prendre que trois exemples, si la notion de télétravail n’a guère de sens chez un indépendant, cette question est importante dans une entreprise de plus grande taille. De même, la gestion informatisée de la logistique est très dépendante de la manipulation ou non de biens physiques. Enfin, certaines technologies développées pour l’Industrie 4.0 n’ont aucun sens dans d’autres secteurs.

Au total ce sont ainsi entre 20 et 45 indicateurs qui sont pris en compte pour chacun des 4 axes du modèle de maturité numérique développé par l’AdN. Le total peut varier entre 103 et 129 selon la taille, le secteur et le type d’activité de l’entreprise.

La somme des indicateurs de chaque axe est ramenée sur 100 pour plus de lisibilité et le score global de maturité numérique s’obtient en faisant la moyenne arithmétique des scores sur 100 de chaque axe.

Le baromètre 2020 montre que le score global moyen de maturité numérique des entreprises wallonnes a progressé de 5 points en 2 ans et se situe désormais à 30/100. La médiane, c’est-à-dire la valeur qui sépare l’échantillon en deux parts égales par rapport au score global moyen de maturité numérique est de 35/100 (en 2018, elle était de 25).

Les 4 axes du DigiScore de maturité numérique des entreprises


Le baromètre de l'AdN repose sur un modèle innovant, adapté au tissu économique de la Wallonie, qui évalue la maturité numérique des entreprises selon 4 axes complémentaires :

  1. Infrastructure technologique. Adoption des technologies numériques, des équipements classiques (ordinateurs tablettes, smartphones, ...) jusqu’aux technologies émergentes (drones, IOT, …), en passant par l’accès à Internet et les logiciels dans le Cloud.
  2. Gestion des ressources humaines. Transformation de la culture d’entreprise et mise en oeuvre des nouveaux modes d’organisation du travail et de communication.
  3. Digitalisation des processus métiers. Automatisation des flux d’information et des processus métiers, ainsi que des liaisons entre le back et le front office.
  4. Digitalisation de la stratégie commerciale. Utilisation des technologies et services numériques pour développer et transformer les produits et services de l’entreprise, jusqu’à la transformation complète du business modèle.

Aller plus loin dans le domaine des ressources humaines


L’Agence du numérique (AdN), Agoria, le Forem et l’Union Wallonne des entreprise (UWE) ont collaboré à l’élaboration d’un outil diagnostic permettant d’identifier les besoins en compétence numérique des individus afin de mieux les orienter dans leurs processus de développement de compétences et leur parcours de formation.

Un benchmarking approfondi avait permis de constater que peu d’outils diagnostic intégrant le référentiel européen DigComp existaient. Par ailleurs, ceux identifiés présentent diverses lacunes. La plupart visent les niveaux de maîtrise les plus élevés (du niveau intermédiaire B1-B2 au niveau expert C1-C2) et aucun ne couvrent tous les niveaux (de A1 à C2), alors que l’AdN, Agoria, le Forem et l’UWE souhaitaient viser le niveau débutant (A1-A2).

Enfin, ces outils proposent soit de réaliser une auto-évaluation sur base déclarative, soit un test de culture générale relatif au numérique. Hors, connaître la réponse à une question ne signifie pas que l’on sait faire. La décision d’élaborer un outil diagnostic des compétences numériques de base (DigComp - A1/A2) a donc été prise.

Le Digital Skills Scan a été créé pour cela. Il s’agit donc d’un test de positionnement, l’objectif étant d’orienter et non de certifier, voire sanctionner. Il propose une évaluation "par le faire" qui s’appuie tantôt sur des applications Web réelles tantôt sur des environnements simulés. Il constitue un véritable step en avant par rapport à l’existant, même si la panacée n’existe pas.

À propos de l'auteur.

André Delacharlerie


Agence du Numérique