Depuis le 23 septembre 2020, tous les sites Web des organismes publics doivent être accessibles à tous. L'Agence du Numérique est chargée d'effectuer un état des lieux de ces sites. Cette initiative s'inscrit dans la cadre du programme "Wallonie As a Service" de Digital Wallonia.

Un site internet accessible pour tous : ça semble si évident et pourtant, c’est encore (très) loin d’être le cas. On estime actuellement que 90% des sites internet restent inaccessibles aux personnes en situation de handicap.

Pourtant, une Directive européenne, datant de 2016, donne un contexte légal à l’accessibilité numérique. Elle a été transposée en droit wallon le 2 mai 2019.

Cette Directive européenne impose à tous les services publics de rendre leurs sites internet et applications mobiles conformes aux règles d’accessibilité WCAG 2.1 niveau AA et ce, selon un agenda bien défini :

  • le 23/09/2020 pour les sites internet,
  • le 23/06/2021 pour les applications mobiles.

L’objectif principal de cette Directive est de rendre les contenus web accessibles à tous les utilisateurs, quels que soient leurs besoins. Il s’agit entre autres, des personnes déficientes visuelles, auditives ou intellectuelles, mais aussi avec un handicap moteur ou tout simplement des personnes âgées.

La plupart des adaptations d’un site pour le rendre accessible profite à l’ensemble de ses visiteurs.

Pour rendre son site accessible, il faut par exemple :

  • mettre des sous-titres sur les vidéos.
  • baliser le contenu pour permettre aux personnes qui naviguent avec une synthèse vocale ou avec le clavier uniquement de naviguer et se repérer sur le site à tout moment.
  • veiller à respecter des contrastes suffisants entre les textes et dans les images et apporter une description textuelle aux images importantes (alt text).
  • pour aller plus loin, rédiger des contenus en Facile à Lire et à Comprendre et traduire ceux-ci en Langue des Signes, permettra de transmettre vos messages à l’ensemble de la population.

Les besoins et les adaptations à apporter sont donc multiples, mais rien ne relève de l’impossible et y penser dès la création d’un site ne coûte pas plus cher.

Des organisations existent pour auditer un site existant, telles qu’Inclunet ou Anysurfer ou pour accompagner dans la réalisation d’un nouveau site internet accessible.

Les obligations de cette Directive


Les organismes publics wallons visés par la Directive sont nombreux :

  • Les services publics régionaux, les administrations, les sites gouvernementaux, …
  • Tous les services d’intérêt public tels que :
  • les institutions provinciales.
  • les administrations communales.
  • les CPAS.
  • mais aussi, les organismes subsidiés à plus de 50% (asbl, hôpitaux, organismes parapublics, …).

Assurer la mise en accessibilité des sites internet et applications passe par différentes étapes : des corrections techniques rédactionnelles doivent être apportées, tous les agents concernés doivent être formés afin de garantir la pérennité de l’accessibilité, l’audit du site doit être réalisé et enfin, une déclaration d’accessibilité doit être rédigée.

En effet, chaque organisme concerné devra publier une déclaration d’accessibilité, c’est-à-dire, un document qui reprendra différentes informations :

  • le nom et engagement de l’organisme.
  • l’état de conformité (totale, partielle).
  • les contenus non accessibles ainsi que des alternatives.
  • la date de publication et de réexamen.
  • les coordonnées de contact.
  • la procédure permettant d’assurer le respect des dispositions. En guise d’exemples, il est possible de consulter la déclaration d’accessibilité de la Ville de Namur et de la Ville de Bruxelles.

La Directive oblige également les Etats membres à désigner un organisme pour effectuer les contrôles. En Wallonie, il s’agit de l’Agence du Numérique.

Avec la dématérialisation progressive des services, publics et privés, accélérée par la crise sanitaire, il est devenu urgent de prendre en compte les besoins et les difficultés de chacun d’entre nous, afin d’éviter l’exclusion numérique d’un grand nombre de citoyens.

Rendre un site accessible est donc une véritable nécessité et, depuis ce 23 septembre, un droit, qui ne peut être bafoué.

Plus d’infos : www.cawab.be et info@cawab.be.

Pour en savoir plus

Agence du Numérique

À propos de l'auteur.

Christelle Darville


Agence du Numérique