Enquête coworking 2017

Menée annuellement depuis 2014 par l’Agence du Numérique, l’enquête coworking vise à récolter un certain nombre de retours quantitatifs et qualitatifs de la part des utilisateurs des espaces wallons. L’enquête permet notamment de démontrer les externalités positives du coworking, de monitorer les pratiques et d’en savoir plus sur le profil de ceux qui fréquentent les espaces de coworking wallons. En voici les principaux résultats.

Télécharger les résultats complets de l’enquête coworking Digital Wallonia menée en 2017 auprès des coworkeurs wallons.

L’essayer, c’est l’adopter

Encore inconnu il y a quelques années, ce nouveau mode de travail et de réseautage qu’est le coworking séduit de plus en plus, en Wallonie comme ailleurs dans le monde. Depuis la création du réseau wallon d’espaces de coworking animé par l’Agence du Numérique et l’ouverture des premiers centres en 2012, le nombre d’utilisateurs n’a fait que croître.

Ce n’est pas un hasard étant donné l’excellent taux de satisfaction et de recommandation (99%) exprimé par ceux qui le pratiquent.

 

Selon les résultats de l’enquête, on compte près de 44% de « nouveaux » coworkers (moins d’un an) dans les espaces wallons et 31% supplémentaires de coworkers plus récents (1 à 2 ans de pratique).

Les avantages du coworking

Basée sur la combinaison de trois piliers de services (espace professionnel/programme d’animations et création d’une communauté), l’action des espaces de coworking démontre qu’elle produit des effets directs positifs sur ceux qui la pratique.

 

Impact positif du coworking (aspects personnels) :

  • La réduction de l’isolement: 97%
  • La motivation: 93%
  • Le bien-être: 92%
  • La productivité: 74%
  • La conciliation vie privée-vie professionnelle: 70%
  • L’esprit d’entreprise: 70%
  • La concentration: 67%
  • La créativité: 59%
  • La confiance en soi: 59%

 

Impact positif du coworking (aspects professionnels) :

  • Le réseau d’affaires: 77%
  • Le branding/mise en valeur de son activité: 59%
  • Les compétences: 51%
  • La capacité à travailler en équipe: 40%
  • Les revenus: 33%
  • La taille de l’entreprise: 11%

Les témoignages recueillis font écho à ces impacts positifs : « Le coworking m’a apporté une coupure entre ma vie privée et ma vie professionnelle, des contacts, de la bonne humeur et une augmentation de mon chiffre d’affaires. Que demander de plus ? », peut-on ainsi lire parmi les messages laissés par les répondants à l’enquête.

Ensemble, on va plus loin

Selon le témoignage des utilisateurs, le coworking facilite la création de réseaux de relations agiles et innovants qui renforcent le développement de l’ activité professionnelle. On constate que les coworkers développent toute une série d’interactions comme l’entraide, l’échange d’idées et de conseils sur leurs projets. Les coworkers se constituent également un réseau d’experts auxquels ils font appel si nécessaire. Enfin, on peut se réjouir qu’un quart des coworkers montent ensemble un nouveau projet suite à une rencontre dans un espace de coworking.

Les interactions développées entre coworkers:

  • Aide à la résolution d’un problème: 80%
  • Feedback, idées, conseils: 78%
  • Opportunités d’affaires: 72%
  • Échanges d’expertises: 60%
  • Collaboration sur un projet: 46%
  • Nouveau projet développé en commun: 26%

On assiste également à une ouverture du coworking à un public de plus en plus large, grâce au bouche-à-oreille (48%), aux réseaux sociaux (17%), aux articles dans les médias (6%) et à la diffusion du concept via des partenaires liés au monde de l’entrepreneuriat et du numérique (24%).

Le maillage du territoire wallon en matière de coworking

Au niveau de la mobilité, on constate que la voiture reste le moyen de transport privilégié par les coworkers (81%), mais que d’autres modes de déplacement plus doux sont aussi utilisés, dont notamment la marche à pied (15%), le vélo (9%) et le train (7,5%).

Le temps de déplacement reste quant à lui inférieur à la durée moyenne d’un trajet domicile-travail en Belgique, puisque 78% des coworkers mettent moins de 30 minutes pour se rendre dans leur espace.

Nul doute par ailleurs que les coworkers les plus éloignés pourront trouver un moyen de réduire leurs déplacements avec le développement de l’action coworking en milieu rural et semi-rural au cours de cette année 2018.

En effet, suite à l’appel à projets lancé en février dernier par le Ministre René Collin, 13 nouveaux espaces de coworking verront prochainement le jour en Wallonie.

Témoignages

Outre les aspects quantitatifs, l’enquête permet à ceux qui le souhaitent de témoigner de leur expérience de coworker. Voici quelques témoignages recueillis.