Enquête CoWallonia 2016

Résultats de l'enquête CoWallonia 2016

L’enquête annuelle conduite par le réseau CoWallonia, coordonné par l’Agence du Numérique, permet de fournir des chiffres-clés sur les impacts de cette nouvelle façon de travailler, des indications sur le profil des coworkers wallons et enfin d’évaluer les retours de cette action menée dans le cadre de Creative Wallonia et de Digital Wallonia

Télécharger l’infographie présentant les résultats de l’enquête CoWallonia menée en 2016 auprès des coworkeurs wallons.

Récemment le sujet d’une conférence mondiale qui a démontré l’intérêt croissant de grands acteurs pour ce marché, le mouvement coworking est en perpétuelle mutation.

Rappel du concept de coworking

Protéiforme, le concept d’espace de coworking tel que mis en œuvre dans les espaces CoWallonia se base sur la combinaison de trois piliers : Work, Learn, Connect. 

Work

Le premier pilier « Work » consiste à fournir une infrastructure de travail partagée parfaitement équipée pour un usage professionnel. Ainsi, de façon classique, un espace de coworking se compose des éléments suivants:

  • un espace d’accueil;
  • un openspace divisé en plusieurs postes de travail nomades;
  • des salles de réunion et de conférence;
  • divers espaces visant à favoriser la détente, la discussion ou la recherche d’idées;
  • une cafétéria;
  • des imprimantes/scanners;
  • un système de projection/vidéoconférence;
  • un wifi performant.

Learn

Le deuxième pilier, Learn, prend la forme d’un programme d’activités à vocation formative, informative ou sociale mis sur pied par les animateurs des espaces en collaboration avec des partenaires publics et privés. Pour exemple, dans les espaces CoWallonia, ce sont plus de 400 événements qui ont été organisés en 2015. Ceux-ci ont permis à près d’un coworker sur deux d’acquérir de nouvelles compétences sur des thématiques variées telles que les usages numériques,  la création et le développement d’entreprise, les aspects fiscaux, comptables et juridiques, etc.

Connect

Enfin, le dernier pilier, dénommé Connect, est celui qui constitue l’ADN du mouvement coworking et son essence-même. Celui-ci consiste en la création d’une communauté et l’interaction entre les membres de cette communauté. En effet, de nombreux indépendants et travailleurs décentralisés souffrent des répercussions négatives du travail à domicile: démotivation, baisse de productivité, isolement, épuisement, etc.

Les nombreux retours positifs observés sur le terrain démontrent dès lors le rôle essentiel des espaces de coworking dans le soutien à l’entrepreneuriat et à la diffusion des nouvelles pratiques de travail en Wallonie. Depuis 2014, trois enquêtes annuelles de satisfaction ont par ailleurs été menées auprès des coworkers afin de quantifier ces effets. La plus récente a été réalisée en novembre 2016 et a enregistré 130 réponses. En voici les résultats.

L’enquête CoWallonia 2016

Profil des coworkers

age

L’enquête révèle que la moyenne d’âge des utilisateurs des espaces de coworking wallons est restée stable par rapport à l’an passé: 38 ans cette année pour 39 ans en 2015. Ces données sont cependant à valeur uniquement indicative car les espaces de coworking sont ouverts à tous. La proportion de femmes a augmenté de près de 10% par rapport à l’an dernier, pour se monter à 43% (contre 34% en 2015).

statuts

Au niveau de l’activité professionnelle, les statuts sont variés :

  • le public des indépendants à titre principal (59%) est naturellement fortement représenté;
  • la deuxième catégorie professionnelle la plus présente est celle des salariés des secteurs privé et public (18%);
  • les espaces de coworking accueillent également un certain nombre de « starters » accompagnés par des couveuses d’entreprise (11%;
  • et enfin, des chefs d’entreprise et des demandeurs d’emploi, le plus souvent en phase de création de leur propre activité (5%).

Le coworking, un booster de collaborations

effets

Nous avons demandé aux coworkers du réseau CoWallonia d’indiquer dans quelle mesure le coworking pouvait avoir impact positif sur tout une série de caractéristiques essentielles à leur développement personnel et professionnel.

Il en ressort notamment que :

  • 8 coworkers sur 10 sont plus motivés;
  • 6 sur 10 plus productifs;
  • 2 coworkers sur 5 ont acquis de nouvelles compétences;
  • un quart d’entre eux a augmenté ses revenus.

Sans oublier que 5% ont mentionné avoir procédé à une embauche grâce au coworking. L’esprit d’entreprise et le réseau d’affaires sont également boostés chez plus de 60% des utilisateurs. De quoi dire que le coworking agit comme un véritable « cocktail vitaminé » pour entrepreneurs!

Par ailleurs, bien que chaque coworker travaille sur son propre projet, le coworking encourage les interactions entre les professionnels qui s’y côtoient. Chaque profil peut s’enrichir des savoirs et compétences de l’autre, selon le principe de la « pollinisation croisée ».

interactions

Quelques chiffres qui illustrent ces propos :

  • 8 coworkers sur 10 ont bénéficié de l’aide d’un autre coworker pour résoudre une problématique;
  • 7 sur 10 ont reçu des avis/conseils/feedbacks d’un autre professionnel par-rapport à leur projet;
  • 6 sur 10 ont profité d’une opportunité d’affaires/recommandation professionnelle de la part d’un autre membre;
  • 2 sur 5 ont collaboré ensemble sur un projet et un quart d’entre eux ont même développé un nouveau projet avec un autre coworker.

Développement du coworking en Wallonie

Stratégie numérique pour la Wallonie

S’appuyant sur des retours d’utilisateurs très positifs, les espaces de coworking ont conforté leur place dans le paysage économique et entrepreneurial wallon. Leur action s’inscrit dans les dynamiques mises en place tant au niveau de Creative Wallonia (et notamment de ses hubs créatifs) que de Digital Wallonia. Une des mesures de la Stratégie numérique pour la Wallonie vise par ailleurs précisément la pérennisation et le développement de nouveaux espaces de coworking sur notre territoire.

recommendation

De même, une étude menée par Deloitte va jusqu’à ériger comme l’«espace de travail du futur» et préconise que davantage d’espaces de coworking soient créés afin de répondre à l’évolution des façons de travailler de la population active.

Le coworking pour la fonction publique

L’Agence du Numérique entend agir en faveur de cette évolution en s’adressant de manière plus importante aux organisations qui souhaitent s’inscrire dans une démarche « NWOW ». Une expertise s’appuyant sur l’expérience acquise accompagne également le développement de nouveaux espaces sur le territoire wallon. Enfin, un pas important a été franchi récemment avec l’adoption à l’unanimité au Parlement wallon d’une proposition de résolution visant à promouvoir le télétravail des fonctionnaires au sein des espaces de travail partagés et notamment au sein des espaces de coworking du réseau CoWallonia.