Le coworking débarque en milieu rural !

Lancé en février dernier, l’appel à projets soutenu par le Ministre René Collin a pour objectif d’accompagner le développement de nouveaux espaces de coworking en Wallonie, plus particulièrement en milieu rural et semi-rural. Cette initiative s’inscrit dans la perspective des résultats positifs de l’action coworking initiée depuis 2012 et vise à développer le maillage des espaces de coworking sur tout le territoire wallon.

En février dernier, René Collin lançait un appel à projets afin de créer des espaces en milieu rural. Au total, une trentaine de dossiers de candidature ont été introduits. L’appel à projets a suscité beaucoup d’intérêt de la part des acteurs du monde rural et semi-rural, preuve de la diffusion de plus en plus importante du concept de coworking à l’échelle wallonne et de la reconnaissance de ses nombreux effets positifs sur les personnes qui pratiquent ce nouveau mode de travail flexible et collaboratif.

L’appel à projets, qui s’adressait aux communes rurales ainsi qu’aux intercommunales et associations actives dans l’économie rurale, prévoyait initialement la création de 10 nouveaux espaces de coworking. Vu le nombre de dossiers introduits, le Ministre René Collin a débloqué une enveloppe supplémentaire, portant le budget global à 1.250.000 euros et permettant la sélection de 13 projets.

Les projets lauréats sont les suivants :

  • La Ferme Coworking, Chimay (Province du Hainaut) ;
  • Gare!, Saint-Hubert (Province de Luxembourg) ;
  • L’E-square, Marche-en-Famenne (Province de Luxembourg) ;
  • GreenLab Coworking, Arlon (Province de Luxembourg) ;
  • Espace de coworking d’Ath, Ath (Province du Hainaut) ;
  • The Mug Enghien, Enghien (Province du Hainaut) ;
  • Coworking Fernelmont, Fernelmont (Province de Namur) ;
  • COFLA, Frasnes-lez-Anvaing (Province du Hainaut) ;
  • Jem’ connecte, Jemeppe-sur-Sambre (Province de Namur) ;
  • Espace Coworking – Soignies, Soignies (Province du Hainaut) ;
  • Espace de coworking Beaurinois, Beauraing (Province de Namur) ;
  • ICBC Challenge Innovative Coworking Business Center, Dinant (Province de Namur) ;
  • Coworking Marchin, Marchin (Province de Liège).

Pour rappel, les espaces de coworking sont caractérisés par la combinaison d’actions relatives à :

  • la mise à disposition d’un espace professionnel parfaitement équipé (pilier work) ;
  • la mise sur pied d’un programme de formations, conférences et ateliers visant à développer les compétences et les savoirs des utilisateurs (pilier learn) ;
  • une animation visant à créer des liens entre une communauté de coworkers et avec des partenaires locaux (pilier connect).

La quatrième enquête annuelle menée auprès des utilisateurs (dont nous dévoilons quelques résultats en preview) tend clairement à démontrer la continuité des externalités positives du coworking, notamment sur la réduction de l’isolement (écueil des indépendants et entrepreneurs), la motivation, la productivité, le réseau d’affaires, l’acquisition de compétences, les revenus ou encore la taille de l’entreprise.

Impact positif du coworking (aspects professionnels) :

  • Le réseau d’affaires: 73%
  • Le branding/mise en valeur de son activité: 56%
  • Les compétences: 48%
  • La capacité à travailler en équipe: 40%
  • Les revenus: 33%
  • La taille de l’entreprise: 11%

Impact positif du coworking (aspects personnels) :

  • La réduction de l’isolement: 92%
  • La motivation: 89%
  • Le bien-être: 88%
  • La productivité: 71%
  • La conciliation vie privée-vie professionnelle: 68%
  • L’esprit d’entreprise: 68%
  • La concentration: 66%
  • La créativité: 66%
  • La confiance en soi: 56%

(Source: preview enquête coworking 2017, Digital Wallonia)

Les témoignages recueillis dans le cadre de l’enquête font écho à ces impacts positifs : « Le coworking m’a apporté une coupure entre ma vie privée et ma vie professionnelle, des contacts, de la bonne humeur et une augmentation de mon chiffre d’affaires. Que demander de plus ? », peut-on ainsi lire parmi les messages laissés par les répondants à l’enquête.

Selon le témoignage des utilisateurs, le coworking facilite grandement la création de réseaux de relations agiles et innovants qui renforcent le développement de l’ activité professionnelle. Grâce à l’animation et à l’ambiance mises en place, on constate que les coworkers développent toute une série d’interactions comme l’entraide, l’échange d’idées et de conseils sur leurs projets mais aussi qu’ils se constituent un réseau d’experts auxquels ils font appel si nécessaire. Enfin, on peut se réjouir qu’un quart des coworkers montent ensemble un nouveau projet suite à une rencontre dans un espace de coworking.

Les interactions développées entre coworkers:

  • Aide à la résolution d’un problème: 76%
  • Feedback, idées, conseils: 74%
  • Opportunités d’affaires: 68%
  • Échanges d’expertises: 58%
  • Collaboration sur un projet: 43%
  • Nouveau projet développé en commun: 25%

(Source: preview enquête coworking 2017, Digital Wallonia)

De mieux en mieux connu, le coworking fait de plus en plus d’adeptes en Wallonie comme ailleurs. Ce n’est pas un hasard étant donné l’excellent taux de satisfaction et de recommandation (99%) exprimé par ceux qui le pratiquent. On compte d’ailleurs près de 40% de « nouveaux » coworkers (moins d’un an) dans les espaces wallons selon les premiers résultats de l’enquête coworking Digital Wallonia.

On assiste à une ouverture du coworking à un public de plus en plus large, grâce au bouche-à-oreille, aux articles dans les médias et à la diffusion du concept via des partenaires liés au monde de l’entrepreneuriat et du numérique. Cela permet d’envisager avec enthousiasme le développement de l’action coworking en milieu rural et semi-rural, en comptant sur l’expérience engrangée par les espaces-pilotes du réseau Coworking|Digital Wallonia ces cinq dernières années.