Café Numérique Liège. Le numérique peut-il sauver la Wallonie?

En septembre dernier, le Café Numérique Liège entamait sa nouvelle saison au Val Benoit. La mission que se donne l’équipe organisatrice est de promouvoir les nouvelles technologies et l’innovation au plus grand nombre, dans une atmosphère détendue.

L’enjeu de la soirée, qui lançait la huitième saison, était précisé par le journaliste Christophe Charlot (Trends Tendance) durant son introduction. L’historique socio-politique wallon est connu, industriel. Or, l’économie a été bouleversée depuis le milieu des années 90 et l’apparition du web. Toujours plus rapidement, les évolutions arrivent et bousculent, remplacent, imposent le changement. Smartphone, montres connectées, e-commerce… Aujourd’hui déboulent la robotisation et l’intelligence artificielle, avec leurs conséquences sur l’emploi.

Par ailleurs, le monde politique a été ébranlé ces derniers mois par différentes affaires.

Face à cela, ou en est la Wallonie? Le numérique peut il sauver notre région? Des éléments de réponse ont été apportés lors de la soirée.

Sur le plan politique et démocratique, le citoyen dispose aujourd’hui de plus en plus de moyens d’effectuer son contrôle du monde politique. L’information circule de plus en plus vite. Les moyens de la diffuser sont de plus en plus nombreux, simples et peu coûteux.

Par ailleurs, le numérique rend possible un certain nombre d’initiatives qui apportent de la transparence: data.be et openthebox.be donnent accès aux documents officiels des sociétés; permettent de dessiner la toile des connexions d’une personnalité… Enfin, la mise en place de politiques d’open data et open gov sont à saluer positivement.

Digital Wallonia

Face aux avancées technologiques et en écho à ce qui se fait à l’étranger, la Wallonie ne pouvait pas adopter la politique de l’autruche. Il y a quelques années, un Conseil du numérique a été mis en place avec comme objectif d’établir une stratégie pour la région.

Cette stratégie, c’est Digital Wallonia :

  • avoir un secteur numérique fort;
  • augmenter l’intensité, la maturité numérique des entreprises (via des actions sectorielles…);
  • avoir un territoire connecté et intelligent (accès au très haut débit,…);
  • avoir des services publics de nouvelle génération, ouverts, connectés et qui suscitent l’innovation (via leur capacité de donneur d’ordre – marchés publics entre autres);
  • développer compétences & emploi, avec entre autres l’équipement des écoles en wi-fi et matériel adéquat, le soutien apporté à l’opération #wallcode.

La visibilité de l’ensemble est assuré par la plateforme digitalwallonia.be.

Au delà des outils et stratégie, ce Café Numérique a démontré la nécessité pour les acteurs de se rencontrer et se confronter. Les acteurs de terrain sont à même de remonter critiques et propositions, telles que la facilitation de l’accès des startups aux marchés publics, mise en place d’une évaluation continue des plans publics, nécessité d’y adjoindre des objectifs plus pertinents ou encore de travailler sur les mentalités dès le plus jeune âge.