Autoroute optique Bruxelles Paris

Sanef télécoms et la SOFICO : une autoroute optique entre Bruxelles et Paris

La SOFICO, gestionnaire des autoroutes en Wallonie, et Sanef, concessionnaire d’autoroutes en France, ont inauguré ce 13 mars leur nouvelle liaison fibre optique directe entre Bruxelles et Paris

Ce nouveau service de très haut débit, proposé aux opérateurs Télécoms et aux entreprises, offre une liaison de très courte distance compatible ultra low latency vers le nord de l’Europe.

En Belgique, la SOFICO a réalisé la pose des 7 kilomètres manquants entre Saint-Ghislain et le poste frontière de Hensies en 2016.

En France, 58 kilomètres de fibres ont été installés depuis octobre 2016 pour compléter la ligne. Lluís DEULOFEU, Directeur général du groupe Sanef confirme « la volonté de déployer le réseau fibre optique de Sanef télécoms participe toujours plus au développement numérique des territoires et des échanges transfrontaliers ». Sanef télécoms propose déjà des raccordements vers le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Le ministre wallon de l’Economie et du Numérique, Jean-Claude Marcourt, se réjouit de la concrétisation de ce projet de fibre optique qui s’inscrit pleinement dans la stratégie numérique de la Wallonie, Digital Wallonia.  « En renforçant ces connexions très haut débit, nous soutenons les capacités de développement économique de part et d’autre de la frontière. Dans le cadre de la politique d’aménagement numérique de la Wallonie, ce réseau de fibre optique représente un atout majeur qui contribue à l’amélioration de la connectivité très haut débit fixe et mobile en Wallonie. Nous facilitons ainsi la transition vers les autoroutes intelligentes et accélérons la connexion des entreprises et des institutions publiques tels que les administrations, les acteurs de l’enseignement, de la santé et de l’audiovisuel. » Et le Ministre Marcourt de souligner : « Nous renforçons également le maillage du réseau des opérateurs de télécommunication au niveau des zones rurales wallonnes notamment. »

Le ministre wallon des Travaux publics, Maxime Prévot, souligne l’importance de cette réalisation essentielle dans le processus de modernisation du Centre PEREX 4.0. Ce projet qu’il a initié en mai dernier a pour objectif de doter la Wallonie d’un outil de pointe en matière de gestion des infrastructures (auto)routières et fluviales wallonnes ainsi que des flux de transport et des données sur l’ensemble de son territoire, au moyen des équipements de type « ITS » : caméras dédiées à la surveillance du trafic, panneaux à messages variables,  capteurs …. Cela s’inscrit également parfaitement dans le renforcement de la connectivité numérique des Zones d’Activités économiques, notamment au travers du récent nouveau décret visant à doter la Wallonie de « Parcs d’activités économiques 4.0 ».

La SOFICO et le groupe Sanef possèdent chacun leur propre réseau fibre optique, situé au cœur des réseaux autoroutiers dont ils sont gestionnaires. Les travaux routiers sont souvent mis à profit pour poser ce réseau de fibres. Cette fibre optique permet non seulement de participer à la gestion du réseau autoroutier mais est également source de revenus, puisque ses capacités excédentaires sont revendues à des opérateurs Télécoms.

Source : communiqué de presse Sanef – Sofico 13/03/2017.